Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Loisirs › Lire

L’assassin de Martin Luther King est-il celui qu’on dit ?

Cinquante ans après le meurtre de Martin Luther King, à Memphis dans l’état du Tennessee, les zones d’ombre demeurent. Roger Martin lève le voile dans son dernier ouvrage Le rêve brisé, il y a cinquante ans tombait Martin Luther King.

Un malfrat de piètre envergure - James Earl Ray - est couramment présenté comme l’auteur du coup de feu qui a tué Martin Luther King, le 4 avril 1968 à Memphis. Comme si ce minable avait été capable de mener à bien et sans aucune aide l’assassinat d’une telle personnalité et de réussir à échapper longtemps à la police et aux services spéciaux US.

Le souci du détail

L’anniversaire de l’assassinat a suscité de nombreux articles et émissions tout au long du mois d’avril. Sauf que l’événement a souvent été traité de manière superficielle. Roger Martin, mêlant la précision de l’enquêteur soucieux du détail à son talent de romancier, nous invite dans son dernier ouvrage à nous plonger dans l’Amérique de la fin des années 1960 et dans les coulisses de l’avant, pendant et après assassinat.

 

Infiltration de l’organisation

D’abord le contexte : la grève des éboueurs de Memphis qui explique la venue de Luther King dans cette ville ; puis « la journée noire » du 4 avril 1968 qui se terminera, à 18h01, par la mort de King sur le balcon de sa chambre de l’hôtel Lorraine ; les divisions au sein de son organisation, les infiltrations de la CIA et des services de l’armée, à commencer par le propre photographe d’un Martin Luther King aux multiples facettes ; la confusion entretenue après l’assassinat, l’arrestation d’un lampiste qui a peut être fait partie de la machination mais qui, jusqu’à sa mort, a nié être l’auteur du coup de feu.

Mystères de l’affaire

Puis encore, une campagne de dénigrement de l’homme du célèbre « j’ai fait un rêve » jusque dans sa vie personnelle, les pressions exercées sur l’accusé, le refus d’un vrai procès alors que l’accusation ne fera jamais la preuve que Ray est le meurtrier. Avec en toile de fond les plus folles rumeurs inspirées et entretenues par le patron de la CIA, le sinistre Hoover. Roger Martin met à nu les points litigieux et mystérieux de l’affaire.

À quand le vrai procès ?

Pourquoi Martin Luther King a-t-il été assassiné ? Pour sa lutte en faveur des droits civiques et de la dignité humaine? Parce qu’il avait fait le rêve de la tolérance ? Parce qu’il mobilisait une foule de pacifistes noirs et blancs ? Parce qu’il condamnait la guerre US au Viet Nam ? Pour toutes ces raisons à la fois. Mais il faudra bien un jour que le véritable procès de l’assassinat de Memphis puisse avoir lieu.

José Fort


Le discours de Riverside

« Pourquoi King a été assassiné », s’interroge Roger Martin qui répond : « Il suffit de lire son discours de Riverside. » En voici quelques extraits :

« Le Viet Nam est un pays occupé comme une colonie américaine… Nous avons été placés devant l’ironie cruelle de contempler sur nos écrans des jeunes garçons noirs et blancs mourant ensemble pour un pays où il ne leur était pas permis de s’asseoir côte à côte dans les mêmes écoles.
« Les États-Unis sont devenus le plus grand producteur de violence dans le monde… J’appelle à une révolution des valeurs qui regarderait d’une manière honteuse les contrastes entre la pauvreté et la richesse… Vient le temps où le silence est trahison… »


 

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'habilitation familiale, alternative à la tutelle Nouvel article

Lire la suite

Temoins mai 68
Alain Guichard

1968 : une année bien remplie pour Alain, qui, quelques mois après son service militaire et tout jeune fonctionnaire aux impôts entame une grève de 35 jours, prélude à mai 68...

Lire la suite