Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Initiative

USA. Mumia Abu-Jamal doit être libéré

La Cgt agit pour que le journaliste afro-américain injustement condamné puisse vivre libre. Une délégation du Collectif français « Libérons Mumia » lui a rendu visite dans sa prison de Frackville, une petite localité de l’Amérique profonde (Pennsylvanie) perdue au sud-ouest de Philadelphie.

Aujourd’hui en prison depuis 36 ans (dont 30 dans le couloir de la mort), Mumia va mieux. Certes, le virus de l’hépatite C dont il souffrait a été éradiqué mais, soigné trop tardivement, son foie est cirrhosé et il continue à souffrir de problèmes dermatologiques qui troublent son sommeil au quotidien. Ces deux dernières années, la brusque détérioration de son état de santé l’a exposé à la mort en raison du refus de la prison de lui donner accès au traitement lui permettant de combattre la maladie.

Une forte mobilisation internationale a heureusement contraint la justice à imposer à l’administration pénitentiaire de le soigner. Par ricochet, des centaines d’autres prisonniers atteints de la même maladie ont bénéficié de cette décision.

Forte mobilisation internationale

Le secrétaire général de la Cgt, Philippe Martinez, et plus de 120 parlementaires français et européens, à l’initiative de Patrick Le Hyaric, directeur du journal l’Humanité et député européen, ont contribué à ce résultat en interpellant le gouverneur de Pennsylvanie.
Désormais, Mumia a regagné suffisamment de force physique et mentale pour reprendre le combat et se remettre à l’écriture d’un nouveau livre, le septième en 36 ans de prison. Il poursuit aussi ses chroniques sur Prison Radio depuis sa cellule et donne des conseils aux prisonniers.

Malgré son isolement, Mumia continue à suivre l’actualité. Il a ainsi déclaré à la délégation être très impressionné par les jeunes lycéens américains (Shooting generation) qui ont manifesté en masse au mois de mars contre la vente libre des armes après la tuerie de Parkland en Floride et par les militants du Black Lives Matter qui luttent contre les meurtres de jeunes noirs et contre le racisme de la police.

Mumia va d’autant mieux que son équipe de défense a pris l’initiative d’un recours judiciaire s’appuyant sur une nouvelle jurisprudence de la Cour Suprême des États-Unis, ouvrant la voie possible à un procès en révision avec l’espoir qu’il pourrait ainsi défendre son innocence et obtenir enfin sa libération. C’est le moins qu’on puisse attendre et que justice soit enfin rendue à cet homme âgé de 64 ans, incroyablement courageux malgré les souffrances de l’incarcération.

Mumia adhérent d’honneur

La Cgt est membre du Collectif français de soutien à Mumia depuis sa création en 1995, lequel rassemble une centaine d’organisations associatives, politiques, syndicales et des collectivités territoriales qui, à l’exemple de la ville de Paris, ont élevé Mumia au rang de citoyen d’honneur. Le syndicat national des journalistes CGT et le syndicat général du livre et de la communication écrite CGT ont fait de Mumia leur adhérent d’honneur. La mobilisation a permis une grande victoire en 2011, lorsque la Cour Suprême des États-Unis annula la sentence de mort. Toujours « coupable » selon la « justice » américaine du meurtre d’un policier blanc à Philadelphie en 1982, sa peine a été commuée en prison à perpétuité mais sans possibilité de libération conditionnelle.

Le combat ne s’arrête pas

Si la situation restait en l’état, bien qu’ayant échappé à l’exécution grâce à la mobilisation internationale, Mumia serait toujours condamné à mourir en prison. La mobilisation pour sa libération reste donc de mise.

Depuis 23 ans, chaque premier mercredi du mois, un rassemblement a lieu à 18 heures à proximité de l'ambassade des tats-Unis, place de la Concorde à Paris. Plus que jamais, la mobilisation reste le plus sûr moyen de soutenir Mumia Abu-Jamal.

Jacky Hortaut
Représentant de la Cgt au Collectif français« Libérons Mumia »
et à la Coalition Mondiale contre la peine de mort

 


Journaliste afro-américain, Mumia Abu-Jamal a été condamné à mort en 1982 au terme d’un procès raciste et expéditif dont l’iniquité est internationalement reconnue (Commission des droits de l’Homme de l’ONU, Amnesty International, Parlement européen). Accusé d’avoir tué un policier, il a toujours clamé son innocence. Après 30 ans de mobilisation internationale, sa condamnation à mort a été annulée et commuée en prison à vie en 2011. Figure emblématique du combat pour l’abolition universelle de la peine de mort, sa situation suscite toujours indignation et mobilisation dans le monde entier… Pour en savoir plus : www.mumiabujamal.com


 Photo en tête d'article

La délégation du Collectif français « Libérons Mumia » à l'entrée de l'enceinte de la prison de Frackville (Pennsylvanie) où est détenu Mumia : Claude Guillaumaud-Pujol, Maître de conférence en civilisation américaine et auteure notamment de Mumia Abu-Jamal, combattant de la liberté (novembre 2017, éditions Le Temps des Cerises), Jacky Hortaut, militant syndical, dirigeant du Collectif où il représente la CGT, Patrick Kamenka, journaliste, représentant le SNJ-CGT ; Mumia est membre d'honneur du syndicat des journalistes CGT.

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'habilitation familiale, alternative à la tutelle Nouvel article

Lire la suite

Temoins mai 68
Alain Guichard

1968 : une année bien remplie pour Alain, qui, quelques mois après son service militaire et tout jeune fonctionnaire aux impôts entame une grève de 35 jours, prélude à mai 68...

Lire la suite