Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Repères › Pouvoir d'achat

Les retraités à la conquête de leur pouvoir d’achat

Il paraît que le président Macron veut reconquérir la confiance des retraités. « Arrêter d’emmerder les retraités » proclame t-il en veillant à ce que cette petite phrase soit bien médiatisée…après avoir saigné leur pouvoir d’achat. Craindrait-il la colère des retraités dont il niait l’existence il y a peu ?

Les médias se sont fait largement l’écho de la perte de confiance des anciens dans la politique du gouvernement Macron. Selon eux les retraités ne comprendraient pas que les sacrifices qui leur sont demandés sont destinés à favoriser le travail et l’activité de leurs enfants et petits enfants.

Popularité en chute libre

Mais la côte de popularité d’Emmanuel Macron qui continue de chuter dangereusement n’est pas meilleure chez les salariés. Ce qui prouve que les sacrifices demandés aux retraités n’ont guère bénéficié aux actifs. C’est même le contraire qui se produit : le chômage des jeunes est toujours aussi élevé, celui des moins jeunes s’aggrave : selon une étude du ministère de la Santé, 1,4 million de Français, âgés de 53 à 69 ans, ne perçoivent ni revenu d'activités, ni pension de retraite. Un tiers d'entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Dividendes en hausse

Par contre la santé des plus riches n’a jamais été aussi florissante : suppression de l’Impôt sur la fortune, baisse de l’imposition sur les revenus du capital, maintien des exonérations et des niches fiscales, en tout c’est près de 300 milliards de recettes fiscales qui échappent à l’Etat. Selon le ministère des Comptes publics, les recettes fiscales de l’Etat ont reculé de 2,4 % par rapport au premier semestre 2017, une baisse en volume de 4,5 % qui représente un trou de 14 milliards d’euros sur l’année.

Les retraités ne sont pas dupes

Le problème c’est que de plus en plus de retraités ont bien compris le sens de la politique voulue par le président. La mesure qui va permettre à 300 000 retraités d’être exonérés de la hausse de la CSG, sur les 8 à 9 millions qui la subiront ne suffira pas à regagner la confiance des retraités. La hausse de la CSG, après le blocage des pensions et leur désindexation pour 2019 et 2020, vont servir à compenser les faveurs accordées « aux premiers de cordée », ces « nécessiteux » qui ont vu leurs profits battre des records. Et pas la moindre amélioration sur le front de l’emploi ni sur celui de la dette qui s’aggrave.

En réalité c’est une politique qui mène le pays au chaos et les retraités le perçoivent. C’est bien ce qui fonde leur colère qui ne se dément pas.

Mobilisation générale

Les syndicats ont pris leur responsabilité en appelant à la mobilisation générale, comme le titre Vie nouvelle, le magazine des retraités CGT.

  • Le 3 octobre les 9 organisations de retraités mobiliseront des délégations de retraités de tous les départements pour interpeler le président du groupe des députés de la majorité présidentielle en lui remettant des dizaines de milliers de pétitions réclamant l’annulation de la hausse de la CSG et la revalorisation des pensions.

  • Le 9 octobre c’est ensemble salariés et retraités qui défileront dans les villes de France, première journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle, étudiante et lycéenne « contre une politique qui vise à la destruction de notre modèle social, favorisant notamment l’explosion des inégalités ».

  • Le 18 octobre les retraités seront de nouveau dans la rue à l'appel des 9 organisations de retraités, pour exiger que soit annulée la hausse de la CSG et la revalorisation des pensions.

    Inutile de conseiller à Emmanuel Macron de répondre à ces revendications pour reconquérir la confiance des retraités, il n’a pas l’intention de les satisfaire. Sa soudaine attention pour les retraités est purement électoraliste, à l'approche des élections au Parlement européen.

    Les retraités ne peuvent compter que sur leur mobilisation et vu la perte de confiance généralisée dans la politique gouvernementale elle a des chances de se faire entendre.

Pascal Santoni

 

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'habilitation familiale, alternative à la tutelle Nouvel article

Lire la suite

Temoins mai 68
Alain Guichard

1968 : une année bien remplie pour Alain, qui, quelques mois après son service militaire et tout jeune fonctionnaire aux impôts entame une grève de 35 jours, prélude à mai 68...

Lire la suite