Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Manifestations

18 octobre. La conférence de presse des 9 organisations de retraités

Après une journée de forte mobilisation des retraités avec les salariés et les jeunes des universités et des lycées le 9 octobre, les 9 organisations de retraités appellent à une nouvelle mobilisation le 18 octobre. Emmanuel Macron et son gouvernement ont beau multiplier les annonces et les réformes, les retraités ne lâchent rien de leurs revendications.

Conférence de presse des 9 organisations des retraités :

Conférence suite 1

Conférence suite 2

 

Retraites et pensions disparaissent, une "allocation sociale" arrive !

Les dernières décisions du gouvernement concernant les pensions de retraite aboutissent à un recul social de plus de 70 ans. Dans le PLFSS 2019, la pension de retraite doit rester un droit, acquis par le versement des cotisations et non devenir une simple « allocation sociale ».

Aujourd’hui ce gouvernement supprime la revalorisation annuelle des pensions. L’évolution des pensions, devenues allocations sociales, est désormais le fait du prince, des possibilités budgétaires, avec l’objectif de les faire baisser drastiquement.

Le Président Macron, élu en promettant que le « pouvoir d’achat des retraité-e-s serait préservé », nous considère comme des « nantis », diminue le pouvoir d’achat, voire les pensions et veut mettre fin à l’acquis des retraites.

Il applique maintenant aux personnes retraitées ce qu’il veut faire avec sa réforme de retraite à points en 2019. Tout le monde est concerné, actifs, futurs retraités, actuels retraités !
Il veut encore baisser le pouvoir d’achat !

Il veut revaloriser les pensions, comme les prestations sociales, de seulement 0,3 % en 2019 et 2020, alors que les prix ont augmenté de 2,3 % ces 12 derniers mois.
Des prestations sociales, comme l’APL, ne suivront plus l’inflation et contribueront à la baisse du pouvoir d’achat.

Frapper les retraitées et retraités : un choix politique

Les millions d’euros pris dans nos poches ne sont pas perdus pour tout le monde :
• suppression de l’ISF,
• baisse de l’impôt sur les sociétés (jusqu’à 25 % en 2022),
• baisse de 1,8 point de la cotisation famille,
• baisse annoncée des cotisations patronales maladie de 6 points en 2019, suppression de « l’exit taxe » (6 milliards d’euros)…

En manifestant le 18 octobre, exigeons :

• La suppression de la hausse de la CSGqui pénalise les retraités et retraitées de 4,5 milliards d’euros et fait baisser le taux de remplacement de 2,5 % en net pour les retraité-e-s depuis cette hausse. Nous demandons l’inscription de la suppression de cette hausse dans le PLFSS 2019.

• La revalorisation de toutes les pensions, par la fin du gel des pensions,le rattrapage des pertes subies, le refus du 0,3 % 2019-2020.

• L’indexation des pensions sur les salaires et un minimum de pension au SMIC pour une carrière complète.

• Le maintien des pensions de réversion, sans conditions de ressources.

• La prise en charge de la perte d'autonomie à 100% par la sécuet l’ouverture d'un droit universel dans le cadre du service public.

Exprimez votre colère,fâchez-vous

o Signez la pétition disponible sur internet pour exiger le retrait de l’augmentation de la C.S.G. http://www.retraitesencolere.fr/

o Manifestez le 18 octobre pour exiger l’augmentation des pensions. Le futur Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 (PLFSS) doit prendre en compte cette exigence.

Appel des 9 organisations

 

Télécharger l’Appel des 9 organisations


Télécharger le document : tract_18_octobre.docx

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Les nouveautes de la taxe d'habitation Nouvel article

Lire la suite

Temoins mai 68
Un ancien de RVI Blainville

Salarié en mai 68 à la SAVIEM-Blainville dans le Calvados, il avait travaillé chez Citroën à Paris. "Depuis 1966 ça bougeait" dit-il, mais en mai 68 premiers piquets de grève et intervention des CRS...

Lire la suite