Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Idées

Il faut interdire l’usage des Flash Ball !

La CGT et la Ligue des Droits de l’Homme ont décidé de déposer une requête en urgence devant le juge administratif pour demander au ministre de l’Intérieur et au Préfet de Police de Paris de cesser d’utiliser les armes dites Flash Ball. Ces armes provoquent de graves mutilations, souvent irréversibles parmi les manifestants gilets jaunes. Rien ne peut justifier une telle violence.

À Marseille, une femme de 80 ans a été tuée par une grenade lacrymogène reçue en plein visage le 1er décembre, alors qu’elle se tenait à sa fenêtre. Mains arrachées, des visages éborgnés, brisés, des hanches déformées, par dizaines. 

Six morts, 1 052 blessés parmi les manifestants, 245 du côté des forces de l’ordre, 3 326 arrestations et 2 607 placements en garde à vue. C’est le bilan des manifestations des gilets jaunes, selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur en décembre.
Le gouvernement propose de présenter à nouveau une loi « anti-casseurs » élaborée par la droite quand elle dirigeait le pays et susceptible d’entraver profondément le droit de manifester.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE unitaire
LDH, CGT, UD CGT de Paris


Mettons fin aux blessures graves
pendant les manifestations 
action en justice pour interdire l’usage des Flash Ball


Ce jour, la CGT, l’Union Départementale CGT de Paris et la Ligue des Droits de l’Homme s’associent pour déposer une requête en urgence devant le juge administratif pour demander au ministre de l’Intérieur et au Préfet de Police de Paris de cesser d’utiliser les armes dites Flash Ball ! Cette requête sera examinée devant le tribunal administratif de Paris jeudi 24 janvier à 14h.

En effet, cela fait plusieurs années que nos organisations ont alerté les pouvoirs publics pour dénoncer la politique du maintien de l’ordre qui entraine une recrudescence des violences policières, lors des manifestations.

C’est d’ailleurs un constat partagé avec le Défenseur des Droits qui s’est également exprimé pour demander l’interdiction des Flash Ball et qui a rendu un rapport critiquant la doctrine du maintien de l’ordre en France.

Ainsi, durant les grandes mobilisations contre la loi Travail, nos organisations avaient dénoncé les limitations drastiques au droit de manifester (fouilles, contrôles, périmètres de sécurité) ainsi que les violences qui s’abattent contre les citoyens, les militants syndicaux et politiques, visant à brider toute contestation.

Ces dérives du pouvoir sont inacceptables dans un État de droit !

Depuis maintenant plusieurs semaines, le gouvernement n’entend pas les revendications légitimes d’un mouvement populaire et spontané. Bien au contraire, en déployant une escalade de la violence, l’État manque à son devoir de protection des citoyens et des manifestants.

En continuant d’utiliser des armes particulièrement dangereuses lors des manifestations causant des dommages irréversibles, l’État porte atteinte aux libertés fondamentales telles que le droit de manifester et le droit à la protection de la vie.

Nos organisations ne peuvent laisser l’État agir ainsi et feront tout ce qui est possible pour que le droit des citoyens et des travailleurs à manifester leur contestation soit respecté. Nous demandons donc au tribunal d’ordonner l’interdiction des Flash Ball pendant les manifestations.


Montreuil, le 23 janvier 2019


Photo de Une : Franck DUBRAY

 

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG des retraites : 4 taux possibles Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS
Achille Blondeau

Ancien dirigeant CGT des mineurs, résistant, déporté, est décédé samedi 21 septembre. José Fort l’a bien connu et il « aimait beaucoup cet homme vrai »…

Lire la suite