Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Manifestations

L’OIT a cent ans

L’Organisation internationale du travail est un instrument du progrès et de la justice sociale, y compris en France. Son centenaire est l’occasion de revenir sur ses actions et le rôle de ses représentants.

L’OIT est depuis 1946 une agence spécialisée de l’ONU, dont la mission consiste à promouvoir les droits au travail, encourager la création d’emplois décents, développer la protection sociale et renforcer le dialogue social partout sur la planète. Elle a été fondée en 1919, sous l’égide du traité de Versailles qui a mis fin à la Première Guerre mondiale, sur la conviction que la justice sociale est essentielle pour obtenir une paix universelle et durable. Principe réaffirmé par la déclaration de Philadelphie, adoptée en 1944 et annexée à la constitution de l’OIT, qui précise en outre que le travail n’est pas une marchandise. L’institution a reçu le prix Nobel de la paix en 1969. Elle repose sur un fonctionnement « tripartite » réunissant sur un pied d’égalité des représentants des gouvernements, employeurs et travailleurs de 187 états membres.

Des minima de protection

Pour remplir sa mission, l’OIT édicte des normes internationales du travail via l’adoption de conventions et recommandations qui établissent des niveaux minimaux de protection pour les travailleurs. Les conventions sont des traités internationaux qui deviennent contraignants une fois approuvés ou ratifiés par les gouvernements. Les recommandations sont des directives non contraignantes. Il existe actuellement 189 conventions et 202 recommandations. Huit conventions sont qualifiées de « fondamentales », notamment celles qui portent sur la liberté syndicale et le droit à la négociation collective. Un comité de la liberté syndicale a, par ailleurs, été créé en 1951 pour permettre l’examen des plaintes en violation des droits syndicaux, en constante augmentation. Ce comité rédige régulièrement des rapports et des recommandations ; son action a permis de libérer plus de 2 000 syndicalistes dans lemonde.

L’avenir du travail

Dans le cadre du centenaire de l’organisation, sept initiatives ont été retenues. L’une d’elles concerne « l’avenir du travail », qui a fait l’objet de la présentation le 22 janvier 2019 d’un rapport de la Commission mondiale de l’OIT, sous l’égide du président de la République d’Afrique du Sud et du Premier ministre suédois. Ce rapport, qui formule un certain nombre de préconisations visant notamment à répondre aux défis posés par les nouvelles formes de travail, sera examiné par la session du centenaire de la Conférence internationale du travail qui se tiendra du 10 au 21 juin prochain au siège de l’organisation, à Genève en Suisse.

Laurent Mossino

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG des retraites : 4 taux possibles Nouveau !

Lire la suite

Temoins mai 68
Un ancien de RVI Blainville

Salarié en mai 68 à la SAVIEM-Blainville dans le Calvados, il avait travaillé chez Citroën à Paris. "Depuis 1966 ça bougeait" dit-il, mais en mai 68 premiers piquets de grève et intervention des CRS...

Lire la suite