Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Manifestations

Les retraités préparent les prochaines mobilisations

Les représentants des 9 organisations de retraités se sont réunis après les manifestations du 8 octobre et ont décidé d’une rencontre des délégations de retraités de tous les départements à Paris le 21 novembre. Bilan et projets d’action au programme.

Il s’agira tout d’abord de dresser un bilan des manifestations du 8 octobre et de recueillir l’opinion des retraités sur la situation qui leur est faite. Les nombreuses manifestations ces derniers mois ont obligé Emmanuel Macron et son gouvernement à de premiers reculs, notamment sur le nombre de retraités impactés par la hausse de la CSG et sur le rétablissement de l’exonération fiscale des aides à domicile.

De premiers reculs et des menaces persistantes

Nous ne pouvons cependant nous contenter de ces reculs. Après des années de quasi-gel des pensions, la hausse de la CSG pour les revenus des retraités au dessus de 2000 euros, la désindexation des pensions du coût de la vie pour 60 % des retraités, la revalorisation dérisoire de 0,3 % au regard de l’inflation en 2018 et 2019, toutes ces mesures ont entamé gravement le pouvoir d’achat des retraités.

Les perspectives tracées par le rapport Delevoye sur la réforme des retraites laissent craindre le pire : en limitant arbitrairement à 14 % du Produit Intérieur Brut (PIB) les dépenses pour les retraites alors que le nombre des retraités continuera d’augmenter dans les années à venir, ne pourra avoir qu’une seule conséquence : la baisse des pensions et de toutes les pensions.
Le rapport Delevoye propose même de repousser l’âge ouvrant droit à la pension de réversion de 55 ans à 62 ans !

De plus les retraités et les personnes âgées plus généralement seront touchés par la menace de réduction de l’ordre de 4 milliards du budget des hôpitaux tel que le prévoit le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS), alors que la situation est devenue intenable dans la plupart des hôpitaux, comme dans les EHPAD.

L’action à l’ordre du jour

Le 21 novembre les délégations de retraités débattront de ce qu’il faut entreprendre pour faire reculer ce gouvernement et l’obliger à respecter les retraités et leur contribution à la production de richesses du pays.

Une motion sera soumise aux délégations, reprenant les revendications des retraités. Elle sera portée aux ministres de tutelle Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé et Gérald DARMANIN, ministre de l'Action et des Comptes publics.

Non, les retraités n’ont pas l’intention de baisser la garde, les reculs imposés au gouvernement les encouragent à poursuivre leurs actions pour la reconquête de leur pouvoir d’achat.


Pascal Santoni

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Taxe d'habitation : degrevement ou pas ? Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS
Jean Pierre Grenon

Le physique d’un rugbyman et l’allure chaloupée, Jean-Pierre Grenon a le regard malicieux de ceux qui en savent long sur la vie syndicale et sociale.

Lire la suite