Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Initiative

Faisons valoir nos exigences

Emmanuel Macron a parlé de ruptures, Bruno Le Maire invite à réduire les dividendes et Christine Lagarde aligne 3 000 milliards d’euros au nom de la BCE. Nous jugerons aux actes. Mais soyons assurés que rien ne changera pour nous, sans nous.

Emmanuel Macron a dit :

« Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner, notre cadre de vie à d’autres est une folie. (…) Les prochaines semaines et les prochains mois nécessiteront des décisions de rupture en ce sens. Je les assumerai. » (Allocution télévisée du 12 mars 2020)

Notre réponse :
Chiche, Monsieur le président. Les décès sont imputables au manque de médicaments, de respirateurs, de personnel de santé.
Nationalisons les multinationales de l’industrie pharmaceutique et quelques autres, rétablissons l’impôt sur la fortune, stoppons les accords de libre échange entre l’Europe et les pays tiers, mettons fin au dumping social, fiscal et environnemental en Europe.

Bruno Le Maire promet :
« La garantie par l’État de tous les prêts de trésorerie aux entreprises à hauteur de 300 milliards d’euros. (…) Si les entreprises ont besoin de trésorerie et qu’elles demandent l’aide de l’État, elles ne peuvent pas, elles ne doivent pas verser de dividendes et nous veillerons à ce que ce soit respecté. »

Notre réponse :
Les 300 milliards ne sont qu’une « garantie » de l’État en faveur des banques qui feront crédit à des entreprises. Ces dernières sont souvent des PME sous-traitantes, soumises aux exigences des multinationales donneuses d’ordres.

S’agissant des dividendes, vos déclarations successives comme ministre des Finances sont davantage des souhaits formulés que des ordres donnés aux grands patrons. De plus, vous ne dites rien sur les gros salaires et les actions gratuites que l’on vote dans les conseils d’administration.

La Banque centrale européenne (BCE) :
« Nous offrons jusqu’à près de 3000 milliards d’euros de liquidités au travers de nos opérations de refinancement, y compris au taux d’intérêt de moins 0,75% », a précisé Christine Lagarde, présidente de la BCE, le 20 mars dans Le Figaro.

Notre réponse :
Par le passé, les prêts de la BCE ont servi à spéculer en Bourse au lieu d’être investis dans l’économie réelle. Il ne faut plus que les dettes des pays membres de l’UE soient «titrisées», pour être négociables en Bourse. Si c’était le cas,les 3000 milliards d’euros de la BCE serviraient à acheter de la dette des pays peu endettés, comme l’Allemagne et les Pays-Bas, contre les besoins de pays comme l’Italie, la Grèce, l’Espagne et même la France, endettés à plus de 100% de leur PIB suite à la récession économique en cours. Nous n’acceptons pas que les spéculateurs puissent détruire des économies convalescentes après le coronavirus !

Rumeurs sur l’après-crise :
L’annonce de la suspension de la réforme des retraites a été faite par le président de la République. Mais elle n’est pas abandonnée, tandis que des rumeurs se précisent sur la suppression d’une partie des congés payés cet été.

Notre réponse :
Ne touchez pas aux congés payés, ne réduisez plus nos pensions et abandonnez ce système de retraite par points, individualisé à l’extrême, défavorable aux salariés du bas de l’échelle, aux travailleurs indépendants comme les paysans, alors que les hommes et les femmes des catégories défavorisées assurent le plus gros du travail pendant la crise dans des métiers comme la production et la commercialisation de notre alimentation, le service dans les maisons de retraite et l’aide à domicile, le ramassage des ordures… Nous avons besoin d’un système par répartition rénové, d’une retraite décente pour tous, surtout pour celles et ceux qui ont exercé des métiers difficiles.

Dossier de Vie nouvelle« Préparons demain »

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Taxe d'habitation : degrevement ou pas ? Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS
Jean Pierre Grenon

Le physique d’un rugbyman et l’allure chaloupée, Jean-Pierre Grenon a le regard malicieux de ceux qui en savent long sur la vie syndicale et sociale.

Lire la suite