Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Initiative

Une belle initiative pour la naissance d’un livre

C’est à l’issue d’un rassemblement contre la hausse de la CSG que la discussion avec des anciens de Leroy-Somer a amené les dirigeants de l’USR de la Charente à constituer un collectif pour raconter leur histoire. Une autre histoire que celle publiée par leur ancien patron, car ils « ils en avaient des choses à dire »… L'UCR CGT, représentée par Alain Laporte participait à l'initiative du 16 septembre. Jacques Thibault a accepté à son tour de conter cette aventure pour Vie nouvelle et c’est passionnant. Un modèle du genre…

Charente. Un évènement original pour célébrer une naissance

Plus de 150 personnes se sont réunis à la salle culturelle Jean Ferrat à Ruelle le 16 septembre dernier pour célébrer la naissance d’un livre : « Leroy-Somer, l’autre histoire ». C’est le premier né du tout nouvel Institut d’Histoire Sociale de la Charente créé lui-même dans le prolongement d’un travail de plus de deux ans qui a enfanté cet ouvrage. Beaucoup de retraités étaient là, dont des anciens de chez Leroy Somer, et aussi des plus jeunes, actuels salariés de la même entreprise qui porte aujourd’hui le nom du groupe Japonais qui l’a rachetée, Nidec, mais aussi des amis, des camarades d’autres entreprises, les dirigeants et militants de l’Union Départementale CGT. La presse a été conviée et a rendu compte largement de l’initiative.

Les cinq rédacteurs ( voir encadré) se sont partagé le travail pour présenter leur bébé. Ils ont raconté comment est née cette aventure, l’importance donnée à la parole recueillie, enregistrée et retranscrite scrupuleusement d’un peu plus de 30 anciens et actuels salariés de l’entreprise, parole qui ne vient pas illustrer la trame du livre mais à partir de laquelle celle-ci a été construite. Il y avait aussi des comédiens de la compagnie de théâtre de Renata Scant qui ont lu des passages des paroles recueillies.

Début de l’aventure à la foire de Rouillac en septembre 2017.

Cette foire qui a lieu les 27 de chaque mois est une institution en Charente. S’y retrouvent des centaines de marchands et des milliers de visiteurs dont beaucoup de retraités. En septembre 2017, Macron est au pouvoir depuis quelques mois, et une des premières décisions de son gouvernement : la hausse de la CSG pour les retraités. Des milliers de tracts sont distribués partout contre cette décision inique et pour appeler à une journée d’action qui a eu un grand retentissement le 28 septembre. La veille, Daniel, le secrétaire, ainsi qu’Yvan et Jacques, deux autres dirigeants de l’USR de la Charente sont donc sur le terrain, à la rencontre des retraités.

" Vous viendrez bien manger un bout à la maison..."

« Vous viendrez bien manger un bout à la maison quand on aura fini, » avait proposé Jacques qui habite sur le secteur. C’est que si Vie Nouvelle, comme tous les journaux, a des rubriques distinctes pour traiter des problèmes de société, de vie syndicale, de culture ou encore de gastronomie, dans la vie militante toutes ces dimensions sont imbriquées. La conversation au cours de ce repas du 27 septembre 2017 mélange allègrement les commentaires sur les mets servis et les recettes syndicales à améliorer pour gagner sur les revendications des retraités. Et puis inévitablement on enchaîne avec quelques souvenirs. Daniel est particulièrement remonté. Il a lu un livre écrit par un ancien journaliste de la Charente Libre et Georges Chavanes, son ancien patron qui fut aussi député, maire d’Angoulême et ministre sous Chirac : Leroy Somer, une aventure industrielle du XXème siècle. Le livre ne manque pas d’intérêt, surtout si on souhaite connaître le point de vue patronal ! En réaction, une phrase revenait dans la bouche de Daniel : « on en aurait des choses à dire ». Et il ajoute « une fois où je disais ça », une personne m’a dit « tu devrais écrire un livre… » C’est ainsi qu’est né l’idée de constituer un collectif pour permettre qu’un autre point de vue, celui des salariés, soit entendu.

La parole ouvrière

Permettre que les ouvrières et les ouvriers, plus largement les salarié.e.s, les retraités, les chômeurs puissent parler, donner leur point de vue, exiger qu’ils et elles soient entendus, c’est une question de justice sociale. Aujourd’hui c’est même plus que cela, c’est la condition pour que le monde d’après ne soit pas le monde d’avant, en pire. Il ne peut pas y avoir de construction d’une société permettant la prise en compte des besoins humains pour toutes et tous sans cette nécessaire transformation. Cette exigence s’adresse à tous ceux qui ont le pouvoir, politique et patronal. Mais ne s’adresse-t-elle pas à nous aussi les militants syndicaux ?
Notre initiative du 16 septembre a permis de remettre ces questions sur le devant de la scène.


Jacques Thibault
Ancien dirigeant de la CGT


Le collectif de rédaction 

Monique Lassalle Bussac, ancienne directrice des musées d’Angoulême, élue CGT pour défendre ses collègues cadres durant toute sa carrière, à la retraite a proposé ses services à l’UD dans un de ses domaines de compétences, s’occuper des archives. Monique a accepté la présidence de notre IHS.
Daniel Baudout, ancien secrétaire du syndicat de chez Leroy Somer, principale entreprise industrielle de la Charente est devenu à la retraite secrétaire général de l’USR.
Patrick Rocheteau, typographe de formation, a longtemps travaillé avec Monique comme administrateur du musée, a été secrétaire du syndicat des personnels de la ville d’Angoulême, et aussi à une époque membre du bureau de l’UD.
Yann Camaret, a exercé différentes professions : éducateur spécialisé, agriculteur, maçon ou encore enseignant. C’est un militant politique, syndical, de l’éducation populaire qui organise de nombreuses initiatives culturelles, souvent à partir de films qui ne passent pas dans les circuits commerciaux. C’est un passionné de la parole ouvrière.
Jacques Thibault a été membre de la direction de l’UD de la Charente pendant 25 ans dont 12 ans comme secrétaire général et a ensuite été appelé à animer la formation syndicale au niveau confédéral.



Cet ouvrage sera disponible au prix de 15€, à compter du 17 septembre 2020 à l'IHS Charente, UD CGT, 10 rue de Chicoutimi, 16000 ANGOULEME. Il peut aussi être commandé, accompagné du règlement de 21,35€ (15€ + 6,35€ de frais d'envoi) à la meme adresse ou à ihs.charente@gmail.com.

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Co-propriete, du nouveau dans la gestion Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Jean Pierre Grenon

Jean-Pierre nous a quittés. Ses ami.e.s, ses camarades se souviendront longtemps de l'homme, du militant, de l'acteur dynamique du syndicalisme retraité. Il était notre témoin en octobre 2017.

Lire la suite