Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Loisirs › Lire

Résister les livres à la main

Privés de librairies, alors qu’un des rares plaisirs permis par le confinement demeure la lecture, lire est un acte de résistance. Nous vous proposons deux lectures passionnantes. Un roman, Alta Rocca de Philippe Pujol, qui nous plonge dans la Corse profonde du XIX e siècle et ses vendettas et un retour aux sources révolutionnaires de la France et la naissance de la liberté de la press, avec Edwy Plenel : La sauvegarde du peuple.

Alta Rocca

Avec Alta Rocca, le journaliste et écrivain Philippe Pujol nous offre son premier roman. C’est un western qui se déroule en 1850, dans la Corse profonde et traditionnelle de l’Alta Rocca. Une histoire familiale. Deux frères pourchassés parce qu’ils sont les derniers descendants de la lignée déclinante des Manghjà Orso. Ils savent qu’ils seront traqués jusqu’à leur extinction. Orso, l’aîné, choisit d’entrer en résistance et de resté en Corse. Il prend le maquis et n’aura de cesse de restaurer son nom. Jusqu’à pactiser avec le diable… De son côté, Giovanni, le cadet, las de la spirale infernale des vendettas, part à l’aventure sur les traces de son père en Amérique. Il faudra attendre vingt ans pour que les deux destins se rejoignent. Sous la plume ciselée et enlevée de Philippe Pujol, la politique et la violence, la résistance et la conquête, deviennent des personnages à part entière. Ancré dans la réalité de faits divers d’époque, sur un fond historique réel, ce premier roman est une réussite.

Michel Scheidt

Alta Rocca, Philippe Pujol, 2020, éditions Le Seuil.


La sauvegarde du peuple

Voici une enquête historique sur une phrase prononcée le 13 août 1789 par Sylvain Bailly, qui venaitd’être proclamé maire de la Commune de Paris, après avoir été le premier président du tiers état et de l’Assemblée nationale. « La publicité est la sauvegarde du peuple ». Autrement dit, tout ce qui est d’intérêt public doit être rendu public. Cette phrase, à la formulation résolument moderne, est très actuelle lorsqu’on évoque la liberté de la presse : le droit de savoir contre l’opacité des pouvoirs. Une phrase qui s’est curieusement perdue au fil du temps, oubliée par l’histoire française. Le livre d’Edwy Plenel est à la fois une enquête sur cet oubli, ses mystères et ses détours, et une réflexion sur la portée de la proclamation de Bailly. Au fil des pages, on comprend mieux les combats du journalisme d’enquête et des lanceurs d’alerte face à des pouvoirs arc-boutés sur le privilège du secret. Des combats qui illustrent la portée, toujours révolutionnaire, de cette proclamation démocratique.

Michel Scheidt

La sauvegarde du peuple, Edwy Plenel, 2020, éditions de la Découverte.

 

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Co-propriete, du nouveau dans la gestion Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Jean Pierre Grenon

Jean-Pierre nous a quittés. Ses ami.e.s, ses camarades se souviendront longtemps de l'homme, du militant, de l'acteur dynamique du syndicalisme retraité. Il était notre témoin en octobre 2017.

Lire la suite