Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Manifestations

Les retraité-e-s ne lâcheront rien Monsieur Sapin

Black-out ! Des dizaines de milliers de retraité-e-s manifestent dans plus de 90 villes de France : silence radios, silence télés. Mépris ? Non, la crainte que des millions de retraités se reconnaissent dans les revendications portées par les neuf organisations de retraités, revendications auxquelles le ministre Sapin a opposé un rejet catégorique. Nous n’allons pas le rassurer.


Ce gouvernement est sourd aux attentes de ceux qu’il accuse de gâcher la fête de l’Euro de football, de bloquer les entreprises, de perturber les transports. Il se retient de ne pas rendre responsable la CGT de provoquer les intempéries et les inondations…Le Medef empêche la concrétisation d’un accord sur la situation des intermittents. Gouvernement et Medef ont fait le choix de l’épreuve de force, usant et abusant du discours martial et de la posture de fermeté. En espérant qu’à la longue l’opinion se retournera contre les salariés en lutte. Une épreuve de force qui ressemble à une preuve de faiblesse.

L’opinion soutient le mouvement

Mais l’attitude responsable de la CGT et des salariés en lutte, déjouant les pièges de la répression policière, lui complique la tâche. Mercredi soir sur le plateau de la chaîne parlementaire, en plein débat sur la grève des cheminots, un sondage tombe : à la question « Comprenez-vous la poursuite du mouvement de grève à la SNCF », 70 % des personnes interrogées répondent : oui. Malgré les désagréments occasionnés par la grève des transports et l’exploitation qu’en font les médias, une majorité de sondés soutiennent le mouvement. C’est dire si le gouvernement est minoritaire dans son entêtement.

Les retraités déterminés

Les retraités-e-s n’ont pas l’intention d’en rester là. Le 14 juin ils rejoindront les salariés et les jeunes pour le retrait du projet de loi travail et toujours leurs revendications. Quatre des neuf organisations de retraités appellent les retraités à se mobiliser ce jour-là.
Partout où les initiatives syndicales permettent à la population de cerner les enjeux du mouvement pour eux-mêmes et pour les droits de celles et ceux qui travaillent le soutien s’exprime. La CGT a décidé de s’adresser ainsi aux amateurs de football inquiets des conséquences des mouvements de grève sur la tenue de l’Euro 2016.

La votation citoyenne pour conforter le mouvement

La votation citoyenne sur le projet de loi se développe dans les entreprises et le pays et enregistre une forte exigence du retrait du projet. Le bon sens est du côté des salariés, des sans emploi, des jeunes et des retraités. L’obstination stérile et destructrice du côté du gouvernement et de ses soutiens.

Un mouvement en marche

Le mouvement continue, sous les formes adaptées aux circonstances, de la votation à la diffusion de tracts, à la communication via les réseaux sociaux jusqu’à la grève si les salariés en décident. Forts de son bon droit. Celui de refuser la casse du droit du travail, de vouloir un Code du travail du XXIe siècle, de permettre aux retraités-e-s de vivre dignement de leurs longues et souvent pénibles années de travail, de dessiner pour les jeunes un avenir libéré de la précarité.

1936 - 2016...

Ce sont les millions de grévistes qui, en 1936, ont permis des conquêtes sociales qui ont profondément changé la France sous le Front Populaire et préparé la résistance à l’occupant nazi, assuré sa défaite et inspiré les avancées sociales du Conseil national de la Résistance. Le mouvement de contestation et de propositions qui anime le pays est le plus bel hommage à ce moment décisif de notre Histoire. C’est pour cela aussi que les anciens et les jeunes se retrouveront ensemble jeudi 14 juin.


Pascal Santoni

Bilan provisoire de la journée du 9 juin 2016

Sur 96 départements, 87 rassemblements sont recensés. 21 420 participants comptabilisés au 12 juin. Le chiffre de participation est un indicateur, mais d'autres données sont à considérer pour évaluer cette nouvelle mobilisation des retraités du 9 juin 2016. Dans le contexte actuel des luttes, les retraités ont réussi à donner de la continuité et de l'élan à leur campagne revendicative unitaire sur des revendications qui leurs sont propres. Pas si simple quand on connaît le déroulement de manifestations "contre la loi travail" qui ont pu dans plusieurs endroits "noyer" ou isoler la démarche des retraités. C'est sans doute le cas, entre autres, en Loire Atlantique, en Loire, en Seine Maritime.

Dans d'autres départements des manifestations convergentes ont été organisées. Il faut noter la volonté des jeunes de soutenir les retraités et l'attitude des actifs plus proche. Plusieurs informations font état du caractère dynamique et de la bonne ambiance des rassemblements. De nombreuses "votations citoyennes" ont eu lieu le 9 et la prochaine mobilisation du 14 contre la loi travail est largement portée. Globalement parlons d'un encouragement à poursuivre tous ensemble, mais aussi à développer le syndicalisme spécifique, d'autant, qu'au moment où j'écris ces lignes, j'entends que le gouvernement envisage de maintenir le gel des pensions !...

Marie-Paule Poussier

Le communiqué de l'UCR


Télécharger le document : comm_ucr_9juin.docx
Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Taxe d'habitation : degrevement ou pas ? Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS
Jean Pierre Grenon

Le physique d’un rugbyman et l’allure chaloupée, Jean-Pierre Grenon a le regard malicieux de ceux qui en savent long sur la vie syndicale et sociale.

Lire la suite