Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Manifestations

Pourquoi manifester nombreux le 29 septembre ?

Le gouvernement semble avoir décidé qu’il n’y aurait pas d’augmentation des pensions au 1er octobre, prétextant de faible taux d’inflation. Il oublie de préciser que les pensions ont pris un retard certain depuis plusieurs années. C’est la principale raison de l’Appel des 9 organisations de retraités à manifester le 29 septembre.

Depuis 2013 l’indice des prix INSEE, hors tabacs est passé de 124,48 en février 2013 à 126,27 fin septembre 2015. En toute logique la revalorisation des pensions aurait dû être de 1,4 % au 1er octobre 2015. Or chacun s’en souvient et a pu le constater avec colère, elle n’a été que de 0,1 % ! En violation des textes en vigueur.

Le tripatouillage des textes

Depuis 2013 le gouvernement n’a cessé de modifier le dispositif de revalorisation des pensions. Cela commencé par le report du 1er avril au 1er octobre la date de revalorisation annuelle. Mais en reportant aussi la revalorisation que lui-même avait prévue au 1er octobre 2014 au…1er octobre 2015.

Selon le Code la Sécurité Sociale (article L 161-23-1), l’augmentation devait être de 0,9 % au 1er octobre 2015 et non pas 0,1 %. Mais il n’a pas hésité à violer ses propres textes : il « appliqué » au 1er octobre 2015 la loi de finances du 29 décembre 2015, qui modifiait le mode calcul, alors que cette loi ne devait s’appliquer qu’au 1er janvier 2016 !

Selon les nouvelles règles de calcul introduites par la loi de décembre 2015, qui prend en considération le taux d’inflation, la revalorisation devrait être à tout le moins maintenue au 1er octobre 2016, même si l’inflation constatée est négative. Mais il n’en reste pas moins que la revalorisation en octobre 2015 aurait dû être de 0,9 % et non de 0,1 %.

Les pensions en retard de 0,9 % sur les prix depuis 2013

En application du Code la Sécurité Sociale, si l’on prend en compte la période du 1er avril 2013 au 1er octobre 2016, la revalorisation des pensions devrait être de 1,1 %. Si l’on retire les 0,1 % « généreusement » accordée au 1er octobre 2016, le gouvernement doit fixer la revalorisation à 1 % au 1er octobre 2016.

Le Medef a obtenu tout ce qu’il réclamait en promettant la création d’emplois qu’il a été incapable d’honorer. Le gouvernement n’en a pas moins maintenu les cadeaux promis au patronat, alors que les suppressions d’emplois se poursuivent de plus belle. Alstom étant le dernier exemple scandaleux en date.

Toutes les raisons de manifester le 29 septembre

Le gouvernement osera-t-il priver les retraité-e-s de la revalorisation légitime de leurs pensions ? Les retraité-e-s doivent se faire entendre le 29 septembre et répondre nombreux à l’Appel de la quasi-totalité des organisations de retraité-e-s.

Pascal Santoni

 

Rejoignez-nous Les retraités près de chez vous La lettre d'information
Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'actualité juridique. Les réformes, les lois, les décrets, la jurisprudence qui intéressent les retraité(e)s. - Nouvel article -

Lire la suite

Témoins
Michel Pipet est décédé

Premier secrétaire général de l'UCR, élu en 1982, ce militant très attachant nous avait accordé un entretien il y a 1 an.

Lire la suite