Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Loisirs › Lire

L'Affaire Durand. Une leçon d'universalité

Syndicalistes, chercheurs universitaires et artistes venus du monde entier ont exposé leurs travaux au Havre, les 24 et 25 novembre 2016, autour de la mémoire de Jules Durand, syndicaliste charbonnier du port, dans le cadre d’un colloque sur les réseaux et solidarités internationales face à la répression dans les ports et en mer.

Alfred Dreyfus, vous connaissez ? Oui, bien sûr. Et Jules Durand ? Non, ce n’est pas un déménageur, c’est un syndicaliste charbonnier injustement condamné à mort en 1910.En 1956, la municipalité communiste du Havre a donné son nom à un boulevard. Sa mémoire a rebondi grâce à Armand Salacrou en 1960, avec sa pièce « Boulevard Durand ».

Le travail de l’Association des amis de Jules Durand, créée en 2012, ainsi que celui de l’IHS-CGT de Seine-Maritime, l’activité internationale des syndicats des dockers du Havre ont permis de faire connaître ce moment fort de notre histoire sociale, avec le concours actif de la Cgt et de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) qui ont été, avec Jean Jaurès, les soutiens les plus actifs du syndicaliste pendant son procès.

L’histoire a rejoint l’actualité mondiale

L’affaire Durand déchaîna les passions du début du XXe siècle où la toute puissante Compagnie générale transatlantique faisait la pluie et le beau temps dans les salons des pouvoirs économiques et politiques de la IIIe République.

La ville du Havre, deuxième port de fret d’Europe où travaillent actuellement 2500 dockers, est fière de cet héritage dont les enseignements éclairent les pistes de toutes celles et ceux qui veulent exprimer les valeurs de solidarité et imaginer le dépassement de l’existant. L’évocation, pendant ces deux jours particulièrement riches d’échanges, de nombreuses situations vécues au début du XXe siècle dans divers ports du monde a montré la valeur d’un patrimoine historique impressionnant.

Une inspiration littéraire

Outre la lecture des lettres de Jules Durand et le témoignage émouvant de sa petite-fille, Christiane Delpech, deux livres ont été présentés, qui ont œuvré à sa réhabilitation, Jules Durand, un crime social et judiciaire, ouvrage collectif sous la direction de John Barzman et Jean-Pierre Castelain, sous l’égide de l’université du Havre et des Amis de Jules Durand publié à l’Harmattan et l’Affaire Jules Durand, les docks assassinés, écrit par Roger Martin et illustré par le dessinateur Mako publié aux éditions de l’Atelier.


Pendant le colloque, Pierre Morel, secrétaire du syndicat CGT de Seine Maritime intervient en ces termes : « Jules Durand n'est pas un syndicaliste du passé. Sa vie, son engagement, se confondent avec celles et ceux, qui aujourd'hui, ont choisi de défendre les salariés en considérant qu'un recul social ne se négocie pas mais se combat… Sa parole… ne pouvait qu'être subversive parce qu'elle remettait en cause leurs privilèges et leurs profits. L’IHS-CGT de notre département et le syndicat des ouvriers dockers du port du Havre ont donc souhaité faire œuvre utile en initiant « l’Affaire Durand ».

Les leçons d’un conflit exemplaire

En clôture du colloque, Les dockers de Liverpool de Ken Loach a été projeté. Ce film retrace les grèves de 1995 et montre, notamment, de manière émouvante, le rôle primordial des femmes de docker qui ont organisé, autour du conflit, la solidarité active dans la population. Mac Carden, délégué syndical des dockers de Liverpool en 1995 a alors lu, un message adressé par Ken Loach :

« Nous avons fait ce film sur la grève et le lock-out des dockers de Liverpool parce qu’il s’agissait d’un conflit d’importance historique.
La nature du travail était au cœur même de la lutte. Des emplois, qui étaient stables et rapportaient un salaire capable de faire vivre une famille, étaient menacés. On voulait les remplacer par du travail occasionnel, précaire et sans revenu sur lequel on pouvait compter.
« Les employeurs et l’État voulaient détruire la solidarité et les traditions militantes d’un groupe d’ouvriers qui avait acquis une expérience de la lutte politique et industrielle. Les mineurs avaient déjà subi une défaite dans des circonstances semblables. La lutte des dockers de Liverpool incarnait le meilleur des traditions ouvrières. Leurs familles y ont pris une part importante – les femmes des dockers sont devenues célèbres pour leurs actions militantes, comme les femmes de mineurs, dix ans auparavant.
« Ce film est aussi l’histoire d’une direction syndicale qui tint un discours courageux, mais qui, à l’heure du combat, refusa de se battre. Les dirigeants du Parti travailliste n’ont rien apporté non plus à cette lutte.
« Une chose a changé depuis : la direction travailliste défend aujourd’hui plus fermement les principes, et, à mon avis, elle se tiendra aux côtés des travailleurs en lutte si elle reçoit une adhésion massive de militants.
« Solidarité avec les dockers de Liverpool et du Havre ! » - Ken Loach

Epilogue

En attendant la synthèse de ce colloque du Havre qui a parcouru le monde en deux jours, de Shangaï à Braïla, en passant par Lisbonne, Barcelone, Cuba, Gand, Malmö…saluons le travail des universitaires du Havre et des syndicalistes de Seine-Maritime qui ont levé le voile sur une affaire qui, bien mieux qu’un mythe, devient aujourd’hui une référence pour le monde du travail et de la culture par-delà les frontières.


Yvon Huet

Rejoignez-nous Les retraités près de chez vous La lettre d'information
Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'actualité juridique. Les réformes, les lois, les décrets, la jurisprudence qui intéressent les retraité(e)s. - Nouvel article -

Lire la suite

Témoins
Jean Pierre Grenon

Le physique d’un rugbyman et l’allure chaloupée, Jean-Pierre Grenon a le regard malicieux de ceux qui en savent long sur la vie syndicale et sociale.

Lire la suite