Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Loisirs › Ecouter/Voir

Musée de l’Homme. Plongez au cœur du racisme

Face à la tour Eiffel, le Palais de Chaillot accueille jusqu’en 2018 « Nous et les autres, des préjugés au racisme » : une exposition interactive sur la discrimination. Salutaire dans une France qui penche à l’extrême droite et au moment où les racistes américains relèvent la tête.

Au Trocadéro, un groupe d’ados raille les touristes qui profitent de la vue sur la tour Eiffel. Moqueries sur l’obésité de deux Américains ou sur l’appareil photo d’un Asiatique : voilà qui contraste avec ce que ces lycéens s’apprêtent à voir. Depuis mars, le musée de l’Homme s’attaque aux discriminations avec « Nous et les autres, des préjugés au racisme » : une exposition qui documente le racisme pour mieux le déconstruire. Notamment en nous confrontant à nos propres préjugés.

De quelle catégorie es-tu ?

« Bienvenue », viennent de nous dire des enseignes lumineuses en plusieurs langues. Dans une pièce ronde, sont projetées des scènes de la vie quotidienne. Un métro, un café : nous voilà entourés d’inconnus qui vont, devant nos yeux gênés, être rangés dans des cases. « Femme », « bobo », « pauvre », « musulman »… Dérangeant mais étrangement familier. Et pour cause. « De façon inconsciente, nous plaçons tous les gens dans des catégories », explique une voix off. « Moi, jamais ! », s’insurge-t-on intérieurement. « Catégoriser est un processus universel de notre fonctionnement cognitif », réplique la voix. Bon.

Mais si le processus est naturel, comment dérive-t-il vers le racisme ? La voix détaille : « catégoriser peut conduire à réduire les personnes à une seule caractéristique, et donc à développer des préjugés. » De là au racisme, ne reste qu’un pas : traiter de manière inégalitaire celui qui est différent de soi. D’une effrayante banalité.

Pour ceux qui croient encore que « catégoriser, c’est pour les autres », passons à la salle suivante : « l’aéroport des préjugés ». Sur les bancs d’une fausse salle d’embarquement, des tests interrogent nos stéréotypes. Comment voyons-nous les autres ? Comment, eux, nous perçoivent-ils ? À la sortie, coup de grâce : les portiques crachent des jugements hâtifs à notre passage. « Tu dois cuisiner épicé ! » lance un haut-parleur. « T’es un voleur, c’est sûr ! » accuse un autre.

Discriminations de l’Histoire, de nos jours

Le décor est planté et le spectateur prêt à affronter l’Histoire dans la peau d’une personne discriminée. De la conquête de l’Amérique à la ségrégation raciale, l’exposition revient sur l’esclavage, la colonisation, le lynchage des noirs. Affiches d’expositions coloniales, boîtes de Banania ou goniomètre – appareil utilisé pour mesurer les crânes « indigènes » : le malaise s’intensifie. Et il va durer. Dans un dédale de pièces qui enferment dans les événements les plus graves comme certains s’enferment dans leurs préjugés, le visiteur revit les drames auxquels le racisme a mené : l’Holocauste ou le génocide au Rwanda.

Retour au présent avec la « data room » qui permet de constater – si besoin est – la persistance des discriminations à l’embauche, au logement, etc. La valse de chiffres y donne le vertige et une nausée salutaire en ces temps où – comme dans les périodes les plus sombres de l’Histoire – la parole raciste ne cesse de se libérer.

Camille Drouet

 

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'habilitation familiale, alternative à la tutelle Nouvel article

Lire la suite

Témoins
Alain Harimza

Il est né au Maroc mais supportait mal le régime d'Hassan. Harcelé par la police il quitte son pays pour la France. Parcours d’un migrant, parcours de militant.

Lire la suite