Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Loisirs › Voyager

Un village à l’aube de l’Aude. Matemale.

Matemale est un village enclavé des Pyrénnées-Orientales à 1 500m d’altitude. Pour y parvenir, en arrivant d’Espagne par Bourg-Madame ou de France par Villefranche, il faut passer par Mont-Louis. Puis le plateau vous amène sur les rives d’un charmant petit lac duquel le barrage vous conduit soit à la station balnéaire des Angles soit au centre du village, traversé par l’Aude dont les sources viennent de la montagne toute proche.

272 habitants, ce n’est pas beaucoup, certes, mais si on n’a pas le nombre, on a la qualité et le sens de l’initiative.

En effet, le village a pu, contrairement à bien d’autres, maintenir une activité économique remarquable avec deux exploitations agricoles, une fromagerie, une brasserie, un café, une épicerie, une agence postale, une école, une bibliothèque et une scierie, sans compter l’exploitation du barrage, l’hébergement avec le centre de vacances CCAS, les gîtes et les hôtels. Une activité qui perdure quasiment sur toute l’année.


Le sens de la fête

Un des moments forts de la vie du village est la Fête de la Patate. Chaque début octobre, elle rassemble de plus en plus de monde. L’année 2017 a vu un record de fréquentation avec 5000 visiteurs qui ont pu acheter ces pommes de terre caractérisées par leur longévité et stockées dans les garages, les caves et les remises de toute la région. Le tout accompagné par la farandole festive et musicale autour du cochon grillé et de nombreuses autres agapes.
Autant dire que Matemale est un village calme qui sait faire du bruit quand il le faut et tirer parti de toutes les richesses d’un environnement naturel somptueux.

L’esprit de solidarité

C’est aussi un village qui sait pratiquer la solidarité. La dureté de l’hiver n’est pas étrangère à ce réflexe de la main tendue.Les motifs pour l’entraide ne manquent pas à Matemale. L’expression « le bonheur est dans le pré » peut s’appliquer ici en étant sûr de ne pas se tromper.« Pour la pharmacie, il faut aller aux Angles, en face, mais ce n’est pas loin », nous dit Chaïneze, hôtesse de l’office de tourisme, qui saura vous guider pour ne rien rater de la beauté du lieu.
Quand au petit matin, un passant vous dit « bon dia » avant d’aller prendre son café au bar, on répond « bon dia » comme on aurait répondu kenavo en Bretagne. La France de la diversité culturelle est bien là, dans son expression spontanée. Et, le soir, avec un peu de chance, on peut voir des cerfs ou les entendre bramer à l’horizon, selon la saison. La nature veille sur Matemale.

Yvon Huet

Si le cœur vous en dit : Office du Tourisme de Matamale – 04 68 30 59 57

Crédits photos : Yvon Huet (Une), Gérard Mailhé (Fête de la patate)


Michel Garcia, un maire heureux

Le Maire de Matemale nous reçoit dans son bureau. Il n’est pas inconnu de la Cgt. Il fut syndiqué lorsqu’il était agent territorial. Maintenant qu’il est en retraite, il a décidé de reprendre sa carte, comme il l’a promis aux congressistes de l’UFR Services-publics qui se sont réunis dernièrement au centre CCAS présent sur la commune. Il est à la tête d’un conseil municipal marqué à gauche, avec toutes ses sensibilités et la parité homme-femme, le seul de la communauté de commune qui rassemble près de 4000 habitants de 18 villages auxquels s’est joint en 2014 Font-Romeu (2000 habitants).Michel Garcia donne grande importance aux femmes dans le conseil. « Elles parlent plus vrai que nous, souligne-il, elles savent dire les choses directement pour que les problèmes qui se posent à toute vie collective soient réglés de la meilleure façon. Elles sont donc indispensables ! »

Il poursuit fièrement :« Matemale a été choisi pour le projet d’école communale, ce qui n’était pas gagné d’avance. Ouvrir une école adjointe aux locaux de la mairie facile d’accès et bien sécurisée a pesé dans la décision. »

Sa colère n’est pas loin en exprimant : « Un scandale, cette suppression des emplois aidés par le gouvernement Macron. Ils avaient permis à la commune d’assurer une pérennité d’emplois dans les meilleures conditions, notamment avec ses 10 salariés à temps plein, sans que le budget municipal ne soit mis en danger. Quant à la suppression annoncée de la taxe d’habitation, si elle est compensée la première année, rien n’est joué pour la suite. »

« En tant qu’élu local, conclut-t-il,je ne fais que constater le décalage récurent entre le pouvoir d’un État qui pousse à mettre sous tutelle la vie des communes et les soucis concrets des habitants. »

Mais le Maire ne fait pas que dénoncer, il agit, avec les moyens du bord, pour aller à contre-courant de cette tendance mortifère.Le dynamisme du village en est l’expression concrète.Y.H.


 

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'habilitation familiale, alternative à la tutelle Nouvel article

Lire la suite

Temoins mai 68
Gérald Veirier

Arrivé à Toulouse comme rapatrié d'Algérie il travaille dans le bâtiment et milite à la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne). Mai 68 est un tournant pour lui, il adhère à la CGT...

Lire la suite