Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Idées

Les retraités face à l’égoïsme des nantis

Les retraités sont dans la cible du gouvernement. Alors que les plus riches se voient offrir des cadeaux fiscaux, le pouvoir d’achat des retraités fond comme neige au soleil.60% des retraités vont payer « la suppression des cotisations famille et chômage imaginée pour accorder une augmentation du pouvoir d’achat des salariées sans que cela coûte un seul centime à leurs patrons », via 1,7% de CSG.

Paradis fiscaux et suppression de l'IFI pour les uns

Avec le scandale des Paradise Papers, on apprend que des patrons font exploser leurs profits en créant des filiales fictives dans des paradis fiscaux comme les Bermudes, l’île de Man, Malte, le Luxembourg… En France, Emmanuel Macron a fait voter 4,5 milliards de cadeaux fiscaux à des gens comme Bernard Arnault, Serge Dassault, François Pinault, Vincent Bolloré et quelques autres, grâce à la fin de l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) devenu Impôt sur la fortune immobilière (IFI). Le président de la République favorise ceux qu’il a récemment nommé les « premiers de cordée ». Ceux-là coupent la corde derrière eux au moment de franchir les frontières pour planquer l’oseille en Suisse ou en d’autres lieux sûrs.

Et en même temps, comme dirait Macron, les députés de La République en Marche et quelques autres ont validé l’amputation des pensions avec cette hausse de la CSG à travers le vote du projet de Loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018.

Baisse des pensions pour les autres

Ce n’est pas tout. Le pouvoir veut aussi reporter à janvier 2019, la maigre revalorisation des pensions prévue pour octobre 2018, alors que les retraites complémentaires de l’Arrco et de l’Agirc sont gelées depuis 2014. Plus grave encore, les services de ces deux caisses de retraites complémentaires ont produit un document de négociation qui préconise de ne plus augmenter les cotisations patronales et salariales. Cela les mettrait en déficit permanent.

Des acquis en danger

Ils préconisent alors de baisser les pensions chaque fois que de besoin pour maintenir l’équilibre des comptes, selon un document de 80 pages révélé par Le Parisien daté aussi du 8 novembre 2017

Parallèlement, on sait que les dépenses de santé des retraités augmentent et qu’elles sont moins couvertes par la Sécurité sociale. Les locataires subissent la baisse de l’Aide personnalisée au logement (APL). Le prix de l’électricité a augmenté de 40% entre 2003 et 2015, soit plus du double de la moyenne des prix sur la même période.

Ne laissons pas le président de la République s’attaquer ainsi aux droits acquis des retraités par une vie de travail et de cotisations ! Après les formidables manifestations de mécontentement du 28 septembre 2017 et du 15 mars dernier, les 9 organisations de retraités appellent à de nouvelles manifestations le 14 juin. Une pétition est également lancée dans tout le pays pour obtenir que cette injustice soit corrigée dans les meilleurs délais. En effet une loi de financement rectificative peut annuler la hausse de la CSG et répondre enfin aux revendications des retraités de voir leurs pensions revalorisées.

 Photo : Valeria Bruni Tedeschi et Richard Berry dans le film Ah ! si j'étais riche. © Allociné.

Gerard Le Puill
Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'habilitation familiale, alternative à la tutelle Nouvel article

Lire la suite

Temoins mai 68
Alain Guichard

1968 : une année bien remplie pour Alain, qui, quelques mois après son service militaire et tout jeune fonctionnaire aux impôts entame une grève de 35 jours, prélude à mai 68...

Lire la suite