Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actualités › Actu

Syndicalisme. Les lieux de vie, terres de conquêtes et d’actions

La Cgt vient de tenir son congrès. Si tous les enjeux du syndicalisme y ont été abordés, il a aussi été question de l’avenir du syndicalisme retraité. En 2020, l’UCR-CGT tiendra à son tour son congrès et va approfondir cette réflexion.

Personne ne peut nier que le syndicalisme retraité a évolué. Longtemps considérée comme force d’appoint aux actifs, l’UCR-CGT, au fil de ses congrès, s’est engagée sur la voie d’un syndicalisme plus spécifique et plus revendicatif. Les nombreuses actions contre la hausse de la CSG, rassemblant chacune des milliers de retraités, en apportent la preuve. En outre, la Cgt-retraités doit poursuivre sa réflexion sur les enjeux, ses forces, sa stratégie et son évolution. Le débat sur l’augmentation du nombre de retraités et l’allongement de la durée de vie est violent. Le sujet est considéré par les uns comme un atout et par les autres comme une charge pour la société. Patronat et gouvernement ne cessent leurs attaques : recul de l’âge de départ à la retraite, allongement de la durée de cotisations, baisse du montant des pensions et augmentation des prélèvements. Le projet de réforme en gestation va sûrement aggraver la tendance.

Le combat social continue autrement

Penser que le combat social s’arrête avec l’activité professionnelle est une vision dépassée. Être syndiqué à la retraite plus nombreux devient un enjeu crucial, mais là ne s’arrête pas la nécessité d’autres évolutions. Le patronat a savamment éloigné les retraités des activités sociales dans de nombreuses entreprises ; les lois de décentralisations, la réforme des collectivités territoriales ont modifié les compétences entre État et collectivités.

Les besoins des retraités en matière de logement, transports, santé, services publics, culture, services de proximité, action sociale dépendent de plus en plus des collectivités locales. Le syndicalisme retraité doit-il ou non s’y intéresser ? L’activité syndicale s’arrêtant au périmètre de l’entreprise répond-elle aux exigences de notre époque ? Que fait-on du retraité qui travaillait à Paris et qui prend sa retraite en province ? Que fait-on des syndiqués retraités dont l’entreprise est fermée ?

Le travail entre tous les syndiqués retraités de la Cgt, quelle que soit leur entreprise ou leur profession, devient une évidence. Une démarche revendicative de proximité répondant aux besoins des retraités apparaît en être une autre. La cohérence et la solidarité avec les revendications des salariés en activité n’en seront pas altérées.

Faisons confiance à l’UCR-CGT, à ses dirigeants et ses syndiqués pour construire ce syndicalisme de demain qui permettra de prendre en compte, dans une même démarche, les revendications de proximité et de société.

Jean-Pierre Grenon

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG des retraites : 4 taux possibles Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS
Achille Blondeau

Ancien dirigeant CGT des mineurs, résistant, déporté, est décédé samedi 21 septembre. José Fort l’a bien connu et il « aimait beaucoup cet homme vrai »…

Lire la suite