Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Repères › Pouvoir d'achat

LES RETRAITÉS VONT DEVOIR DÉFENDRE LEUR POUVOIR D’ACHAT

Le 31 décembre 2020, le journal Le Figaro reprenait des arguments déjà développés en juillet dernier, selon lesquels les retraités n’avaient pas souffert des conséquences économiques de la crise sanitaire. Sous le titre non dénué d’une certaine prudence : « Pourquoi votre retraite pourrait un peu baisser en 2021 », le quotidien affirme que  « l'idée de leur demander un effort fait son chemin ». Dans la tête de nos gouvernants c’est certain, mais il y a fort à parier que les retraités ne la partage pas.

Dans un entretien accordé en novembre à Vie Nouvelle, Marc Bastide, le nouveau secrétaire général de l’UCR CGT réfutait « catégoriquement cette idée utilisée depuis plus de trente ans par à peu près tous les gouvernements » et relevait que « cette stigmatisation des retraités s’est d’ailleurs déchaînée avec l’épidémie ». Or, ajoutait-il « une société ne peut pas fonctionner en opposant ainsi les générations » et rappelait que « Durant leur vie, les retraités ont contribué à la création des richesses du pays. Ils ont normalement cotisé pour la retraite. En les rendant responsables de la situation, on ne reconnaît pas leurs décennies passées au travail, souvent pénibles d’ailleurs. Beaucoup en portent des séquelles. C’est d’abord ça qui les fragilise et qui réduit leur espérance de vieIl faudra aussi se souvenir que c’est parce qu’on a coupé les ailes à l’hôpital public, que l’accès des personnes âgées y a été et y reste encore limité. »

Il notait également que les retraités avaient largement été pénalisés ces dernières années et qu’il n’était aucunement justifié de leur faire payer les conséquences de la crise sanitaire, d’autant que les véritables profiteurs de la crise sanitaire, les actionnaires des grandes sociétés qui ont bénéficié, eux, des largesses de l’Etat ne sont pas mis à contribution.

Faut-il rappeler que la quasi absence de revalorisation des pensions a plongé bon nombre de retraités dans de graves difficultés, au point que l’on compte aujourd’hui plus d’un million de retraités pauvres ?
« Macron a été le premier à baisser les retraites, en 2018, au moyen de la CSG. Selon les situations, beaucoup de retraités ont ainsi perdu entre 600 et 1 200€ par an. Les retraites complémentaires sont à nouveau gelées pour 2021, au mépris d’un accord signé l’an dernier. Enfin, plusieurs rapports commandés par le pouvoir préconisent d’aligner la CSG des retraités sur celle des actifs, de supprimer la déduction fiscale de 10%, voire de baisser purement et simplement le montant des retraites de 25%. Depuis 1993, selon l’Insee, les prix moyens ont augmenté de près de 25%. Les retraites moyennes n’auront augmenté, elles, que d’à peine 9%... » précisait Marc Bastide.

Cette situation a été suffisamment préoccupante pour que sept organisations syndicales et associations de retraités décident d’une pétition nationale pour préserver le pouvoir d’achat des retraités.

Les retraités CGT sont déterminés, dès le début de cette année 2021, à reprendre les actions et notamment la signature de la pétition « Ne touchez pas au pouvoir d’achat des retraité.e.s ! »

Les retraité.e.s demeurent prudents et respectueux des règles de protection sanitaire, mais ont bien l’intention de se mobiliser pour défendre solidairement leurs conditions de vie à la retraite et celles de leurs enfants et petits enfants touchés par la crise sanitaire et économique.

Pascal Santoni

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG et CRDS des retraites en 2021 Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Jean Pierre Grenon

Jean-Pierre nous a quittés. Ses ami.e.s, ses camarades se souviendront longtemps de l'homme, du militant, de l'acteur dynamique du syndicalisme retraité. Il était notre témoin en octobre 2017.

Lire la suite