Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Idées

Une retraite laborieuse

« Je ne travaille pas par plaisir, mais par nécessité ! », assène Louison. À 65 ans passés, il aurait pu profiter sereinement de sa retraite et d’un repos bien mérité après une longue vie de labeur passée dans le secteur des Transports, en France et à l’étranger. « J’ai commencé à travailler à l’âge de 15 ans et j’ai arrêté à 60 ans », rapporte-t-il avec un brin de fierté. Il bénéficie alors d’un congé de fin d’activité (CFA), en application de la convention collective du Transport.

Une disposition prise pour compenser la pénibilité du travail dans la profession et qui devrait disparaître avec le projet de réforme des retraites voulu par Macron. Mais les revenus de Louison ont encore diminué au moment de son passage à la retraite à l’âge de 62 ans.

Il touche 1 400 euros nets par mois et sa femme Jacqueline, qui a élevé cinq enfants avant de travailler un temps comme ambulancière, perçoit une petite pension de 500 euros. Le couple peine à faire face à ses échéances financières. « Nous avons dû faire un emprunt en 2006 pour retaper la maison dont j’ai hérité de mes parents. Avant, nous étions en location. Nous remboursons 640 euros par mois, jusqu’en 2025. Il faut absolument que je travaille pour disposer d’un complément de revenus au moins jusqu’à cette date », explique Louison.

« Je prends le travail des jeunes »

Depuis trois ans, notre retraité a trouvé à se faire embaucher comme conducteur à l’Entreprise maçonnerie construction (EMC) à Loubillé, près de chez lui. Il travaille trois jours par semaine pour un revenu d’environ 800 euros par mois. « J’ai honte quand je vois les jeunes à Pôle emploi, je leur prends leur travail », culpabilise-t-il. Il ne le fait pas de gaité de cœur, mais estime qu’il n’a pas le choix. « Que deviendrions-nous si je venais à perdre mon job ? On nous saisirait la maison ? Il m’arrive d’y penser et de ne pas dormir la nuit ». Alors, il s’accroche, bien qu’il commence à sentir le poids des ans sur ses épaules. « Les journées sont longues, je me lève à 5 heures du matin et rentre vers 18 heures ou plus parfois. Et le travail est dur : il faut sangler la cargaison, la décharger sur les chantiers, etc. Cela toujours dans l’urgence, on fait en deux jours ce qui nous en demandait trois auparavant », raconte-t-il. Louison accuse la fatigue, mais sait qu’il doit tenir la cadence encore au moins quatre ans !

Un tiers des retraités ont une pension inférieure à 1 000 euros

Combien sont-ils comme Louison à reprendre le chemin du travail en étant à la retraite ? Un demi-million de personnes sont officiellement dans ce cas, 50% de plus qu’en 2010. Mais beaucoup travaillent sans être déclarés, dans l’agriculture (activités saisonnières), les services à la personne, etc. et échappent donc aux statistiques. Bien sûr, tous ne retournent pas forcément au travail sous la contrainte financière comme Louison. Mais quand même, ils sont de plus en plus nombreux dans cette situation, sachant que le montant de la pension moyenne des retraités en France se situe aux alentours de 1 400 euros par mois. Loin de l’image des nantis que d’aucuns se plaisent à cultiver. Mais encore, un tiers des retraités disposent d’une pension inférieure à 1 000 euros bruts par mois. C’est d’abord parmi ceux- là que se recrutent les candidats au travail pour arrondir leur fin de mois. Beaucoup de femmes, dont la pension de droit direct est inférieure de 40% à celle des hommes (25% en tenant compte de la pension de réversion et des majorations pour enfants).

La pauvreté repart à la hausse

Une récente étude de l’Insee (septembre 2020) indique que le niveau de vie médian des retraités diminue globalement de « 1,9% en euros constants en 2018, pénalisés par la non revalorisation des pensions servies par le régime général et par la hausse du taux de CSG prélevée ». Mais surtout, « la proportion de retraités pauvres progresse de 1,1 point entre 2017 et 2018, alors qu’elle s’était stabilisée depuis 2014 ». Le phénomène concerne surtout « les personnes seules âgées de 65 ans et plus (+ 2,1 points) ». C’est pourquoi il est urgent de cesser de considérer les retraités comme des vaches à lait et de revaloriser l’ensemble des pensions. Faute de quoi, les retraités seront toujours plus nombreux à devoir reprendre le chemin du travail.

Laurent Mossino


Droit : cumul emploi-retraite

Le dispositif du cumul emploi-retraite (CER) est accessible à tous les retraités, quel que soit leur ancien statut professionnel (public, privé, indépendant… ). Il est même possible de retourner chez son ancien employeur, à condition de respecter un délai de 6 mois entre le départ à la retraite et le retour dans l’entreprise. Toutefois, les bénéficiaires d’un départ anticipé à la retraite (carrière longue, pénibilité, handicap… ) n’ont pas accès au dispositif. À noter que le CER ne crée pas de nouveaux droits à la retraite. Il permet de toucher intégralement ses pensions vieillesse et son revenu d’activité, si le retraité a liquidé ses droits à taux plein (sans minoration). Si tel n’est pas le cas, le montant cumulé de la retraite et du revenu d’activité ne peut excéder un certain plafond. Pour les retraités du régime général, ce plafond est égal à 1,6 Smic ou à la moyenne des salaires perçus au cours des trois derniers mois d’activité, le plafond le plus avantageux étant retenu.


 

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG et CRDS des retraites en 2021 Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Jean Pierre Grenon

Jean-Pierre nous a quittés. Ses ami.e.s, ses camarades se souviendront longtemps de l'homme, du militant, de l'acteur dynamique du syndicalisme retraité. Il était notre témoin en octobre 2017.

Lire la suite