Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Initiative

SYNDICALISATION. UN TRAVAIL DE FOURMI

La Cgt de Meurthe-et-Moselle a entrepris de retrouver les retraités ayant été syndiqués lorsqu’ils travaillaient. Une tâche laborieuse. Et ça marche ! À Baccarat et à Pagny-sur-Moselle, deux exemples de continuité syndicale réussie.

« Lorsqu’ils partent à la retraite, 3 salariés sur 10 seulement restent syndiqués. Un immense gâchis préjudiciable à toute l’activité syndicale. Dans tout le département, de Longwy au nord, à Baccarat au sud, territoire par territoire, entreprise par entreprise, nous avons engagé un état des lieux pour recenser les syndiqués isolés ». Pascal Theis, membre du secrétariat de l’Union départementale, résume ainsi le travail de continuité syndicale entrepris avec l’Union syndicale des retraités (USR).

Les exemples de la cristallerie Baccarat, un des fleurons du savoir-faire français, et de Mersen, une entreprise d’ingénierie chimique, à Pagny-sur-Moselle, le démontrent.

À Baccarat, Éric Rogue, secrétaire du syndicat CGT de la cristallerie, explique que c’est la bataille pour la reconnaissance des méfaits de l’amiante, en 2014, qui a conduit à la création d’une section syndicale des retraités : « Nous avons eu plus de 100 départs anticipés dans le cadre du plan amiante. C’est pour ne pas les perdre qu’à l’automne 2020 nous avons créé cette structure pour garder le lien. Actuellement, elle compte 29 adhérents. Avec Michel Kostka, son secrétaire, nous travaillons sur un potentiel d’une trentaine de nouveaux adhérents ».

Retrouver les retraités isolés

Autre expérience à Pagny-sur-Moselle, chez Mersen (ex Carbone Lorraine). Ici, dans la vallée de la Moselle, l’industrie est encore présente. Alex Autin, secrétaire du syndicat CGT de l’entreprise, fait de la continuité syndicale une priorité. Et de manière originale.

La toute récente section syndicale des retraités, créée en mars dernier, ouvre ses portes aux anciens salariés de toute la branche chimie : « Nous avions appris que des ex Kleber Colombes, qui fabriquaient des pneus à Toul, n’avaient plus de liens avec le syndicat. Les différents réseaux de connaissances ont fonctionné. Aujourd’hui, nous en avons resyndiqué trois ». Ça peut paraître peu.

Mais la Cgt locale vient seulement d’engager ce travail de fourmi, comme le souligne Jean-Marie Bekhouche, secrétaire de l’USR-CGT 54 : « En 2019, lorsque nous avons adopté cette démarche, nous étions au beau milieu d’un désert syndical. Pas ou peu de sections de retraités existantes et de très nombreuses disparitions d’entreprises. Nous continuons le recensement des retraités sur le bassin de Pompey et celui de Longwy. Des centaines d’anciens syndiqués y sont encore isolés.
Actuellement, en Meurthe-et-Moselle, nous comptons 1 621 retraités syndiqués. 1 200 sont abonnés à Vie nouvelle ».
Décidemment, cette Cgt lorraine au cœur d’acier possède encore de bien belles mains d’or.

Michel Scheidt

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG et CRDS des retraites en 2021 Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Jean Pierre Grenon

Jean-Pierre nous a quittés. Ses ami.e.s, ses camarades se souviendront longtemps de l'homme, du militant, de l'acteur dynamique du syndicalisme retraité. Il était notre témoin en octobre 2017.

Lire la suite