Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Manifestations

1er OCTOBRE : LES RETRAITÉ.E.S A LA CONQUÊTE DU POUVOIR D’ACHAT

Les retraités voient depuis plusieurs années leur pouvoir d’achat régresser. Principales victimes du coronavirus, ils demeurent la cible privilégiée des mesures d’austérité du gouvernement. La situation sociale et économique du pays exige que le pouvoir d’achat des salariés et des retraités soit revalorisé.

Depuis des décennies, l’apparition de nombreux virus et les alertes des scientifiques auraient dû inciter les États à renforcer les moyens de recherche, de prévention et de traitement des épidémies. C’est le contraire qui a été fait par les gouvernements européens acquis aux dogmes libéraux de restrictions des dépenses publiques et des privatisations. Au point que le système de santé français reconnu mondialement pour son efficacité s’est trouvé très affaibli. Il aura fallu tout le dévouement des soignants et des agents des services publics pour éviter que la gestion catastrophique du gouvernement Macron ne conduise au pire.

Contrairement à ses déclarations au plus fort de la crise, le président Macron veut poursuivre la même politique avec les résultats que l’on connaît. Les inégalités, la pauvreté et la précarité ont explosé dans le pays, aggravées par les effets de la pandémie, tandis que le patrimoine des 500 personnes les plus riches a augmenté de 30% en un an. En 10 ans, le nombre de milliardaires a doublé en France. Emmanuel Macron mérite bien son nom de « président des riches ».

Le retour de la politique d’avant

Ce n’est donc pas en sollicitant ceux qui ont largement profité de la crise que le gouvernement va financer les déficits. Mais en s’attaquant à celles et ceux qui l’ont subi, jusqu’aux plus démunis : les chômeurs en réduisant leurs indemnités, les étudiants en amputant le montant des aides et les retraités. Les pensions ont été augmentées de 0,4% le 1er janvier 2021 pour les retraites de base, de 1% pour les complémentaires, alors que les prix ont augmenté de 1,6% ! Et cela après des années de pertes de pouvoir d’achat.

Rompre avec une politique injuste

Pour améliorer le sort de millions de retraités et d’une grande partie de la population, relancer durablement l’économie, renforcer notre système de santé publique, il est urgent de rompre avec cette orientation obstinée et irresponsable de la politique qui n’a de « libérale » que le nom.
C’est le sens des 36 propositions élaborées par la Cgt et qu’elle soumet aux salariés, aux retraités, aux sans emploi et aux jeunes, dans un document intitulé Plan de rupture social, écologique et solidaire. Joignant la parole aux actes, la Cgt, avec FO, la FSU, Solidaires, la FIDL, le MNL, l’Unef et l’UNL, appelle l’ensemble des travailleurs des secteurs privé et public à une journée de mobilisation et d’action le mardi 5 octobre 2021.

Ce que le gouvernement envisage

Pour les retraités, un rapport gouvernemental préconise d’augmenter la CSG en l’alignant sur celle des actifs, de réduire l’abattement de 10% pour le calcul de l’impôt sur le revenu et de continuer à sous-revaloriser et/ou geler les pensions et retraites. On comprend mieux la virulence de certains médias, proches du gouvernement, leur reprochant d’avoir conservé leurs revenus pendant la crise sanitaire. Principales victimes de la pandémie, les retraités ne veulent pas être les cibles privilégiées des mesures gouvernementales !

Le 1er octobre, les retraités se rassemblent

Les retraités devront se mobiliser largement pour empêcher que l’austérité ne réduise encore leurs revenus. Ils devront se dégager du sentiment de culpabilité que des « experts » bien-pensants tenteront de leur distiller. Les retraités CGT préparent la journée nationale d’actions du 1er octobre en allant à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui ont travaillé parfois durement pour mériter de bien vivre leur retraite. Emmanuel Macron devrait y réfléchir à deux fois avant de s’attaquer au pouvoir d’achat de ces 17 millions de Français. C’est de leurs conditions de vie qu’il s’agit et de la santé économique du pays.

Le 1er octobre les retraités le lui rappelleront. À bon entendeur, salut !

Pascal Santoni


33 ans de ponctions sur les pensions

De 1988 à 2019, presque tous les gouvernements ont multiplié les décisions qui réduisent les droits à pensions acquis par les retraités durant leur vie active.

Dans le numéro de mai et juin de la revue Economie et politique, Alain Guichard, membre du comité général de l’UCR-CGT, montre que les retraités font partie des principales cibles des politiques fiscales et sociales réactionnaires depuis trente ans, et aggravées par Emmanuel Macron. Il rappelle qu’en 1988, Philippe Seguin, membre du gouvernement de cohabitation dirigé par Jacques Chirac, a décidé le décrochage des pensions de retraite du régime général par rapport au salaire moyen, avec l’indexation des pensions de retraite de la CNAV sur l’indice des prix. Balladur en 1993, a allongé la durée de cotisation et a modifié le calcul (25 années au lieu de 10). Si Juppé en 1995 a dû abandonner sa réforme, en 2003, Fillon a aligné la quasi-totalité des régimes de retraite sur la revalorisation en fonction de l’évolution des prix.

Selon les calculs d’Alain Guichard, pour les pensions de retraite de base, l’équivalent de deux ans de revalorisation a été perdu, et 4,5 ans pour les retraites complémentaires. Jusqu’en 2008, la revalorisation des pensions de base intervenait au 1er janvier sur la base de l’inflation estimée par la loi de Finances, avec une régularisation tenant compte de l’inflation de l’année précédente. Le report de la revalorisation au 1er avril en 2009 par Sarkozy, au 1er octobre en 2015 par Hollande, puis au 1er janvier en 2019 par Macron ont fait perdre une année. Quant aux retraites complémentaires, leur non-revalorisation entre le 1er avril 2013 et le 1er novembre 2017 est due au refus obstiné du patronat d’augmenter les cotisations…

Gérard Le Puill


Voir les tracts de l'UCR CGT et des 9 organisations

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG et CRDS des retraites en 2021 Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Jean Pierre Grenon

Jean-Pierre nous a quittés. Ses ami.e.s, ses camarades se souviendront longtemps de l'homme, du militant, de l'acteur dynamique du syndicalisme retraité. Il était notre témoin en octobre 2017.

Lire la suite