Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Repères › Femmes retraitées

Constats et propositions d'action


En 2012, les inégalités entre hommes et femmes persistent, tant au niveau des rémunérations, accès aux postes à responsabilité, reconnaissance dans tous les secteurs du temps partiel pour élever ses enfants, etc. La pension moyenne des femmes est de 1 165 euros, contre 1 749 euros pour les hommes. Une retraitée sur trois touche une pension totale inférieure à 700 €. La moitié des retraitées touche une pension inférieure à 1 000 euros. Deux retraités pauvres sur trois sont des femmes. En effet, il y a toujours un anachronisme entre la situation des femmes retraitées et la législation française. Ce qui induit une discrimination lors de la liquidation de leur retraite, inférieure à celle des hommes d’environ 38 %. Les femmes sont, hélas, souvent « conjointes sur- vivant » ou « monoparentale ». De ce fait, la comparaison entre les ressources réelles et les dépenses « obligées » (loyer, charges, EDF, chauffage, dépenses de santé, etc.) fait souvent apparaître un solde négatif. Beaucoup de personnes âgées se retrouvent en perte d’autonomie sans ressources suffisantes pour assurer une aide à domicile ou le prix exorbitant d’une maison de retraite. Les réformes successives des retraites, de 1993 à ce jour ont amplifié le phénomène de « pauvreté » chez les femmes retraitées :

-calcul des retraites du régime général sur les 25 meilleures années,
-indexation des retraites sur les prix et non sur les salaires,
-blocage partiel des retraites décote pour les femmes ayant travaillé à temps partiel, -suppression d’une année par enfant pour les femmes ayant travaillé dans les services publics,
-plafonnement de la majoration pour 3 enfants (ou + nés depuis 2010) à 1 000 euros par an pour les retraites Agirc et Arrco,
- fiscalité : imposition de la majoration pour 3 enfants, perte de la 1/2 part pour les personnes n’ayant pas élevé seules leurs enfants, etc.
-évolution sociétale : ni le pacs, ni le concubinage ne donnent droit à pension de réversion, or les projections donnent que seules 4 femmes sur 10 de la génération 1970 seront toujours mariées à leur départ en retraite.

ALORS QUELLES SOLUTIONS ?

Il ne s’agit pas de « faire la révolution, mais de faire entendre sa voix. Le bien-être et le bien vivre des femmes retraitées passent par la reconnaissance de droits fondamentaux : le droit à la parole, le droit à la santé, le droit à une retraite décente, le droit au maintien de son pouvoir d’achat, le droit aux loisirs, le droit à la qualité de la vie tout simplement. C’est tout un programme, direz-vous… Nous sommes bien conscientes du défi à relever, et les obstacles sont nombreux. Nous disons aujourd’hui à toutes les femmes retraitées : NE RENONCEZ PAS, DEFENDEZ-VOUS, SYNDIQUEZ-VOUS, REJOIGNEZ-NOUS, REJOIGNEZ LA CGT !!!

Le collectif femmes retraitées

Télécharger le document : plaquette-femmes.pdf
Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
L'habilitation familiale, alternative à la tutelle Nouvel article

Lire la suite

Témoins
Alain Harimza

Il est né au Maroc mais supportait mal le régime d'Hassan. Harcelé par la police il quitte son pays pour la France. Parcours d’un migrant, parcours de militant.

Lire la suite