Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Dossiers › Temoins mai 68

Alain Harimza

Alain Harimzat est né au Maroc. Instituteur sous le protectorat Français puis sous le régime d'Hassan II, mais aussi militant, il a eu maille à partir avec la police du Roi et a dû se résoudre à quitter son pays pour la France. Arrivé à Saint Denis il milite dans des associations animées par la CGT qui se consacrent à l'alphabétisation des migrants et travaille dans l'enseignement pour enfants en difficulté.

Son histoire nous permet de mieux comprendre le difficile cheminement d’un migrant obligé de quitter son pays d’enfance pour un autre, la France, qui n’est pas toujours hospitalier. Mais fort heureusement le mouvement syndical et les organisations de défense des droits, comme le MRAP, lui ont permis de s’intégrer et de participer à la vie du pays.

Enseignant dans les associations qui se consacrent à l’alphabétisation mais aussi dans un Institut médico-éducatif, il contribue à l’insertion de jeunes en difficulté, Français et immigrés, dans une société de plus en plus dégradée par la crise sociale et économique.

A la retraite il choisit de continuer à militer et de vivre son engagement chez les retraités CGT, qui en fait un de leurs dirigeants. Saluons un parcours qui, en ces périodes de montée des xénophobies et des racismes, nourrit l’espoir de voir un jour le monde changer et les individus d’où qu’ils viennent s’entraider pour le bien de tous.

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite

Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Les nouveautes de la taxe d'habitation Nouvel article

Lire la suite

Temoins mai 68
Un ancien de RVI Blainville

Salarié en mai 68 à la SAVIEM-Blainville dans le Calvados, il avait travaillé chez Citroën à Paris. "Depuis 1966 ça bougeait" dit-il, mais en mai 68 premiers piquets de grève et intervention des CRS...

Lire la suite