Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Initiative

Retraités. Face au mépris la mobilisation

Les masques ne bâillonneront pas les retraités en colère. Avant, pendant, après, confinés, déconfinés, les retraités restent des citoyens à part entière. Ils refusent d’être sacrifiés, marginalisés, méprisés. Ils ont le droit de s’exprimer, d’être écoutés et entendus.

En cette période plus que spéciale, la vie des retraités CGT ne s’est pas arrêtée. Elle a foisonné d’initiatives. C’est fou tout ce qu’ils ont pu faire.

Avec les réseaux sociaux, les sites de l’UCR, des départements, des Unions locales, des professions, ont été alimentés et ont relayé de nombreuses informations hors circuits des médias traditionnels. Pourtant, la pétition « Déconfinement » n’a pas reçu le succès escompté. C’est dommage, elle reste un moyen de contacter et de faire signer nos syndiqués et sympathisants afin d’exprimer leur mécontentement et exiger un peu de respect. La méthode traditionnelle du téléphone a bien fonctionné, comme, par exemple, avec les camarades de la Fapt qui ont appelé les syndiqués pour prendre de leurs nouvelles.

Activité non confinée

Dans leur grande majorité, les structures de retraités ont continué à faire vivre notre vie démocratique en organisant des réunions téléphonées ou des visioconférences. Elles ont distribué des tracts dans les boîtes aux lettres pour exiger la gratuité des masques et le dépistage systématique pour tous en interpellant préfets, maires et Conseils départementaux.

Dans de nombreux départements, les retraités ont participé, aux côtés des personnels de santé, aux initiatives des mardis de la colère.

Dans les localités, l’effet papillon a vu son efficacité. Les UFR et USR ont gardé le contact avec les sections de syndicats qui, à leur tour, ont contacté les syndiqués. Dans les Unions locales, les sections multiprofessionnelles ont animé leur site internet régulièrement.

Une autre information

C’est dans ce contexte difficile que Vie nouvelle a joué un rôle important dans la bataille des idées. Les magazines ont été acheminés dans les boîtes aux lettres de nos 60 000 abonnés pour apporter l’autre info. De nombreux lecteurs s’en sont félicités, d’autres nous ont adressé des courriers parfois critiques sur le contenu du journal et nous nous en réjouissons, cela contribue à alimenter le débat dans les pages du courrier des lecteurs.

C’est pourquoi, la campagne de syndicalisation de l’UCR-CGT « À chaque adhérent, un nouveau syndiqué » trouve toute sa cohérence et sa force. En effet, le lien entre les besoins, les revendications et un syndicalisme retraités fort devient une évidence.

Deux arguments de poids pour gagner la mobilisation et le renforcement de la CGT chez les retraités dans les prochains jours :
• Ils nous cachent la vérité. La pandémie a fait des ravages chez les retraités qui ont été en première ligne. Ils ont payé un lourd tribut. Ils ont été abandonnés. Le nombre de morts chez les personnes âgées, en Ehpad et à domicile, reste toujours une inconnue. Les chiffres sont tabous. Ils ne sont pas révélés au risque de susciter des réactions fort justifiées. Et ce n’est pas terminé, le nombre de décès chez les plus âgés risque de continuer à croître.
• Ils veulent nous faire payer la note. Déjà, des petites voix s’élèvent dans le paysage disant que les retraités auraient été privilégiés par rapport aux jeunes sacrifiés et aux salariés. Et ils pourraient bien être mis à contribution pour payer les pots cassés et la perte d’autonomie.

L’heure est au renforcement

Il n’est pas question de préparer des jours malheureux. Les retraités refusent d’être encore les sacrifiés en payant les pots cassés. Ils ont déjà donné. Leur pouvoir d’achat est en berne, leurs retraites sont bloquées. L’UCR-CGT ne lâchera rien sur les revendications de hausse des pensions pour tous. C’est justice !

Depuis le mois de juin, le déconfinement se fait petit à petit, chacun à son rythme. Dans les départements, certaines USR ont décidé de faire un état des lieux sur le nombre de décès dans les Ehpad, d’autres exigent la réouverture de services de réanimations dans leurs localités comme à Chaumont où 5 411 signatures ont été réalisées en à peine un mois. Des manifestations comme à Lyon où les retraités affichent leurs revendications sur papier en déambulant dans la ville. Le 16 juin a été une grande journée de manifestation partout en France avec une participation massive des retraités.

Quatorze retraités ont fait le pas de l’adhésion via le site internet de l’UCR-CGT, d’autres l’ont fait auprès de leurs sections, comme par exemple 29 à la Fapt. Nous avons toutes les raisons de faire adhérer à la CGT nos anciens collègues, nos amis, nos copains, nos voisins, tous ceux avec qui nous sommes restés en contact et tous ceux qui se sont manifestés à leur balcon par leurs applaudissements, pour être encore plus forts.

Pascale Terrat

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
Co-propriete, du nouveau dans la gestion Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Jean Pierre Grenon

Jean-Pierre nous a quittés. Ses ami.e.s, ses camarades se souviendront longtemps de l'homme, du militant, de l'acteur dynamique du syndicalisme retraité. Il était notre témoin en octobre 2017.

Lire la suite