Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Idées

Humaniser la société numérique

La crise sanitaire a mis en lumière les enjeux de la numérisation des activités humaines. Les technologies numériques de communication nous ont aidés à supporter les contraintes du confinement. Mais sans le formidable engagement des personnels de la santé, celui des salariés de la distribution et du commerce, celui des agriculteurs, nous n’aurions pu faire face à la pandémie.

La conception que l’on a de l’utilisation des ces innovations techniques détermine pour une grande part l’évolution de la société et l’avenir des rapports entre les individus. C’est la raison pour laquelle les retraités CGT doivent investir le débat sur le numérique et développer des actions pour une utilisation de ses applications conforme aux besoins des retraités et à l’intérêt général. Celui de bien vivre et bien vieillir ensemble.

La technique au service du public 

L’idéologie néo-libérale, qui inspire la politique économique d’Emmanuel Macron vise à réduire toujours plus la part des richesses qui revient légitimement à celles et à ceux qui les produisent, au profit d’une infime minorité de possédants et de grands actionnaires. Dans cette vision économique les technologies numériques sont instrumentalisées pour justifier la réduction des dépenses publiques de santé, les déserts médicaux, la disparition des services publics et des transports de proximité, la dématérialisation accélérée des démarches administratives, la généralisation d’un télétravail déréglementé.

Nous venons de vivre dramatiquement les conséquences humaines de ces politiques : absence d’anticipation et de prévention des épidémies, des personnels des hôpitaux publics au bord de la rupture, pénurie de masques pour la population et de protection des soignants eux-mêmes, surmortalité chez les personnes âgées, explosion du chômage, aggravation des inégalités et de la pauvreté.

Bannir l'exclusion numérique

Notre combat, en rupture avec ces conceptions, associe progrès technique et progrès social. Les technologies numériques doivent être au service des femmes et des hommes au travail et à la retraite et non l’inverse. L’apport de ces technologies est indéniable dans de nombreux domaines : santé, communication, prévention…à condition qu’elles ne soient pas subies mais maîtrisées.

Face à l’exclusion numérique nous revendiquons l’égal accès à internet et aux applications utiles ou agréables qu’il permet. Il nous faut agir pour favoriser l’appropriation de ces outils d’information, de connaissance et de communication. Nous exigeons de l’Etat qu’il mette en place des lieux publics de familiarisation et d’accompagnement à ces nouveaux usages. Nous exigeons également que des interlocuteurs humains, notamment dans les services publics soient associés de façon permanente à la dématérialisation des démarches administratives.

Le numérique ne fera pas société si les citoyens que nous sommes continuent d’être considérés comme des consommateurs. Nous devons être les acteurs de la production d’informations, de la communication en réseau, en contrepoint des médias dominants et au service de l’intérêt général.


Pascal Santoni

Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG et CRDS des retraites en 2021 Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Madeleine Riffaud ou la résistance au cœur

La vie de Madeleine Riffaud est un hommage à la résistance sous toutes ses formes et en toutes circonstances. Nous lui avons demandé de revenir sur les épisodes marquants de cette vie incroyable.

Lire la suite