Le Magazine de l'UCR
je m'abonne
Espace diffuseur
Actions › Idées

« Ensemble, pour sortir de l'austérité »

Partout les stratégies du tout financier font des ravages. En Europe, les salaires et les retraites sont dans le viseur des politiques libérales. Que fait et que propose la CGT ? Entretien avec Philippe Martinez.

L’Europe et la France n’échappent pas au désastre de la mondialisation de la finance. Comment réagit la Cgt ?

Philippe Martinez : Depuis 2008 et la déroute des banques qu’il a fallu renflouer avec de l’argent public, la Cgt n’a pas ménagé ses efforts pour alerter sur les conséquences de la politique du tout financier. Face à la culpabilisation des salariés et des retraités avec l’argument mensonger du coût du travail, nous avons eu raison d’engager une grande campagne sur le coût du capital. Il nous faut l’amplifier et affiner nos arguments. Notamment vis-à-vis des salariés des services publics pour qui la notion de capital peut être plus diluée et des retraités qui sont parmi les citoyens les plus culpabilisés. On les oppose aux jeunes générations en les présentant comme des nantis ou des privilégiés. Or, leur réalité est bien différente de ces clichés.

Les institutions financières internationales (FMI, Banque mondiale, BCE…), avec la complicité des Gouvernements, imposent partout les mêmes politiques d’austérité et n’acceptent pas les politiques alternatives. Parmi d’autres, l’exemple grec met en avant ce que j’appelle un véritable déni de démocratie. Du jamais vu à ce niveau, c’est extrêmement préoccupant.

En cette période de rentrée, quels sont les dossiers sociaux et économiques prioritaires pour la Cgt ?


Philippe Martinez : La Cgt est dans une stratégie d’alternative à l’austérité. Nous voulons décliner la campagne du coût du capital sur quelques dossiers essentiels :
• L’augmentation du pouvoir d’achat des citoyens au travers des salaires, des retraites et du point d’indice des fonctionnaires. Nous comptons déjà près de 300 000 signatures sur notre pétition nationale. À Rodez, à l’occasion du passage du Tour de France cycliste cet été, nos militants en ont recueilli 200 en deux heures.
• La réduction du temps de travail. À l’opposé du travailler plus, on ne le dit pas assez, d’autres choix sont possibles. Il faut partager le travail et les richesses, ça va dans le sens de l’histoire.
• Dans quelques semaines, on va fêter les 70 ans de la sécurité sociale. On n’a rien fait de mieux en termes de solidarité. Nous voulons mettre l’accent sur le salaire socialisé et les enjeux majeurs de la casse d’un tel système pour notre socle républicain.
• Enfin, les questions de l’emploi sont centrales à nos yeux. Partir des revendications sociales permet de sortir des idées toutes faites et de démontrer en est que le salaire n’est pas l’ennemi d’emplois de qualité avec des salariés formés et bien payés.

Tu évoques l’emploi, les salaires et les retraites. En quoi cela est très lié ? Que propose la Cgt ?


Philippe Martinez : Nous avons besoin de montrer la cohérence de la solidarité intergénérationnelle. Être solidaire, c’est vivre dans une société où ceux qui ont travaillé toute leur vie doivent pouvoir disposer d’un revenu décent permettant de se loger, de se soigner, de se cultiver, de se déplacer tout en profitant des progrès technologiques…

"Gare aux illusions ! La solidarité n’est pas la mendicité"

 

La solidarité, ça n’est pas faire payer plus celui qui est un peu moins dans la misère que l’autre. Pour cela, il faut redonner tout son sens à la notion de salaire socialisé et de cotisations que doivent payer aussi les revenus du capital qui y échappent actuellement.

Plus de salaire, c’est plus de cotisations et plus de prestations sociales. On est loin des thèses égoïstes et populistes du patronat ou du Front national qui nous vantent les vertus du salaire net et que payer moins de cotisations, c’est gagner plus… Sans cotisations, qui paie les soins, les retraites, le chômage… ?

Ce qui implique le développement des luttes intergénérationnelles entre salariés et retraités ? Dans la Cgt, fini le chacun pour soi ?


On a besoin de continuer à travailler la question du « tous ensemble » dans la Cgt. Des efforts mutuels sont encore à faire pour que la convergence des luttes soit effective. Nous avons besoin d’amplifier les mobilisations professionnelles, interprofessionnelles avec celles des retraités en poursuivant le même objectif. Celui de se retrouver tous ensemble pour sortir de l’austérité. C’est une préoccupation majeure dans la période actuelle. Encore une fois, la question des salaires conditionne celle des retraites. Ce que vivent les uns est aussi grave que ce que vivent les autres. Ne nous attendons pas. Dans la Cgt aussi, des cloisons, parfois étanches, doivent tomber.

Il y a trois ans, le 50e congrès confédéral posait la question de la place des retraités syndiqués dans la Cgt. Où en est-on ?


Philippe Martinez : Les engagements de Toulouse sont tenus. Le groupe de travail a fait des propositions qui seront soumises au congrès confédéral de la Cgt, à Marseille en avril prochain. Un syndiqué CGT doit compter pour un. Avec les mêmes droits et les mêmes devoirs, je pense notamment à la cotisation. L’essentiel étant de trouver les modes de fonctionnement d’une vie et d’une organisation syndicales adaptées aux réalités de chacun, salarié et retraité.

Il faut pouvoir rester syndiqué à chaque étape de la vie. Si l’on veut plus de convergences, il y a besoin de lieux où tous se retrouvent. Sur les territoires, mais aussi, j’en suis convaincu, à l’entreprise. Des batailles modernes sont à mener pour que les retraités bénéficient des prestations d’un Comité d’entreprise ou de certaines dispositions d’une convention collective.

Entretien réalisé par Michel Scheidt
Préparer ma retraite
Vous vous interrogez sur la date exacte de votre départ à la retraite.Sur la date à partir de laquelle vous devez faire valoir vos droits à la retraite, les démarches à entreprendre, le montant de votre ou vos pensions...

Lire la suite


Mes droits en chiffres
Retraites, Pensions, Allocations, Minima, Sécurité sociale, CMU, APA, SMIC, RSA; Prix, Loyers...

Lire la suite

Ce qu'il faut savoir
CSG et CRDS des retraites en 2021 Nouveau !

Lire la suite

TEMOINS/ACTEURS
Madeleine Riffaud ou la résistance au cœur

La vie de Madeleine Riffaud est un hommage à la résistance sous toutes ses formes et en toutes circonstances. Nous lui avons demandé de revenir sur les épisodes marquants de cette vie incroyable.

Lire la suite